IIIIIIIIIIIIIIII
Pierre Richard : le grand blond avec des gants de boxe
Par Leonardo Depestre Catony Traduit par Alain de Cullant
« J’ai vécu la mort du Che avec une grande émotion, la mort du Che et ces événements sont restés dans ma mémoire, dans mon cœur…»
Illustration par : Mario García Portela

En 1987, l'acteur français Pierre Richard, protagoniste du Grand blond avec une chaussure noire, a visité Cuba pour réaliser un documentaire sur Ernesto Che Guevara. Le visiteur au large sourire et aux cheveux frisés a accordé une entrevue au journal Granma le 24 novembre 1987 :

« Mes amis (le journaliste Jean Cormier, le cameraman Roch Pescadéré et l’ingénieur du son Roger Viera) et moi sommes venus faire des recherches dans les profondes empreintes du Che… J’ai vécu la mort du Che avec une grande émotion, la mort du Che et ces événements sont restés dans ma mémoire, dans mon cœur… Maintenant, en conversant avec Jean Cormier, le thème est réapparu. Il connaissait Cuba, la Révolution… et nous avons eu le désir mutuel, subit, de ce vieux rêve. Le projet ? Je pense que cette idée, insérée dans le travail quotidien du peuple cubain, sera très intéressante. »

À Cuba, Pierre Richard est un acteur bien connu : après Le grand blond avec une chaussure noire, d’autres films d’un même succès populaire se sont succédés sur les écrans cubains : Le retour du grand blond, La moutarde me monte au nez, La course à l’échalote, La chèvre, Les compères, etc. et actuellement il vient de terminer le tournage des Fugitifs, où il partage l’affiche avec Gérard Depardieu.

Il a aussi parlé de la situation cinématographique mondiale :

« Si le cinéma veut survivre devant l'agression de la télévision, il devra être progressivement plus exigeant avec ses thèmes et offrir des spectacles que la télévision ne peut pas offrir, par conséquent il y aura de moins en moins de films et ceux ayant une grande qualité pourront résister. »

Entre gants, battes et balles

Amateur de sport et surtout du football et de la boxe, il a visité les installations du centre d'entraînement des boxeurs dans le village de Wajay. Là il a mis les gants et les photographes ont laissé un témoignage de « son style entre les cordes ». Alberto Juantorena, athlète bi champion olympique de Montréal en 1976 (400 et 800m), qui l'accompagnait, lui a offert un gant, une batte et une balle de baseball. Le comédien, un peu surpris, s'est exclamé ; « À quoi servent-ils ? ».

Pierre Richard a réalisé de nombreuses recherches à Cuba. Les entrevues et les témoignages faisaient partie de son travail. Il a écouté des opinions, posé de nombreuses questions et il est arrivé aux conclusions :

« Jusqu'à présent je savais pourquoi Cuba aimait le Che, maintenant je sais pourquoi le Che aimait Cuba ; j’ai terminé le cycle de l'idée qui m'a amené à Cuba et cela a été passionnant de voir que 20 ans après – et 20 ans est une longue période ! – le Che est plus qu'un souvenir, c’est une réalité dans la vie quotidienne du peuple cubain. »

Un peu plus sur Pierre Richard

Né le 16 août 1934, Pierre Richard est considéré comme l'un des meilleurs acteurs français, il est aussi un réalisateur, un chanteur occasionnel et il a développé un grand travail pour la télévision. Il a reçu un prix César de l'Académie française du cinéma pour son œuvre artistique en 2006. À Cuba, il est considéré comme un protagoniste des meilleures comédies présentées dans les années 1970 et 1980.