IIIIIIIIIIIIIIII
XXXIIe Édition du Festival de la Caraïbe dédiée à la Martinique
Par Orlando Vergés Traduit par
Pour la Martinique volcanique et bleu-vert, musicale et cosmique, très cultivée et populaire c´est notre Fête du Feu.
Illustration par : David Kessel

Santiago de Cuba, 3-9 juillet 2012

 Fondements Historiques

La Martinique est la patrie des avant-gardistes mondiaux Aimé Césaire et Franz Fanon. À l’aube de la libération nationale de l’Afrique, ils ont affirmé l’inaliénable humanité du [Noir] et les valeurs universelles de sa culture participant à la naissance du mouvement de la négritude vers la moitié du XXe siècle, dans sa dimension la plus progressiste.

La Martinique est une nation néocoloniale, formellement un département de la France. Le français est sa langue officielle mais elle a sa propre langue qui fait partie du même créole antillais parlé aux îles anglaises voisines Sainte-Lucie et la Dominique : une langue orale et familière, douce et sonore qui a survécue la domination française et anglaise respectivement dans ces trois îles.

Le tourisme est la source essentielle de devises étrangères. La Martinique est une île de composition ethnique afro caribéenne.  Elle a une intense et longue expérience d´esclavage de plantation africaine et l´impact du noir a été énorme. La littérature, la religiosité populaire et le créole sont les formes où persiste le soutien de la identité nationale qui résiste face à la assimilation totale de la culture étrangère.

Comme Haïti,  la Martinique a de grandes oeuvres de la littérature en français et d’importants auteurs encore vivants comme Édouard Glissant et Patrick Chamoiseau. La Martinique a une surface nationale relativement petite, sa capitale est Fort- de- France et sa population totale atteint 400,000 habitants. L´échange culturel avec Cuba et spécialement avec Santiago de Cuba a été fréquent et encourageant. Il y a dans la Caraïbe de petits pays mais pas de petites cultures. Les expressions actuelles ainsi que les traditionnelles de la riche culture de la Martinique ont le potentiel nécessaire pour être apprécié par le peuple cubain et le public international qui se réunissent à Santiago de Cuba pour célébrer la Fête du Feu. 

Dans les circonstances internationales actuelles, quand se remet brutalement en question la viabilité des petites nations- îles, Cuba a dédié son Festival le plus populaire et massif à la  Martinique. C´est un beau geste de solidarité pour une société qui lutte pour survivre dans ses plus profondes dimensions face à un système global aliénant et propose une vie digne pour son peuple et sa région. Pour la Martinique volcanique et bleu-vert, musicale et cosmique, très cultivée et populaire c´est notre Fête du Feu