IIIIIIIIIIIIIIII
Vers libres
Par José Martí Traduit par Jean Lamore
La vérité exige un sceptre. Ma poésie.
Illustration par : René Portocarrero

POÉTIQUE

La vérité exige un sceptre. Ma poésie

Peut, tel un gentil page, aller par les salons

Luxueux, aux parfums variés et auz riches lumières,

Tout tremblant d'amour dans le cortège

D'une ilustre princesse, ou bien distribuant

Aux dames des sorbets exquis. Ma poésie connaït

Les épées d'ápparats, et les pourpoints violets,

Coiffures blondes et chausses à crevés.

Elle connaït les vins doux  ainsi que les amours

Ma poésie sauvage; mais elle préfère

Le silence du véritable amour,

Et la forêt touffue et prolifique:

Elle aime le canari, comme elle aimme les aigles!

 

Tirée  de: José Martí. Vers libres. Édition bilingüe établie par Jean Lamore, Prologue de Cintio Vitier. Paris, Harmattan/Éditions UNESCO, 1997. p. 133