IIIIIIIIIIIIIIII
Lettres de Cuba : un dialogue interculturel
Par Carmen Suárez León Traduit par Alain de Cullant
Nous offrons au regard du monde francophone la diversité colorée de la palette de nos peintres, ou les trésors de notre patrimoine et de notre littérature, l'amour de notre terre, sa vocation libératrice, sa conversation soutenue avec le monde.
Illustration par : Ernesto Fernández

Notre revue numérique culturelle fête son huitième anniversaire. Avoir maintenu notre sortie de manière stable et de ne pas nous éloigner de nos buts initiaux, avec tout ce que ceci implique dans l'effort pour ajouter des matériels connexes, avec la flexibilité suffisante pour compter avec un large éventail de thématiques sur la culture cubaine et son contrepoint le particulier et l’universel, en même temps qu'une attention constante aux zones qui nous relient spécialement avec le monde francophone, a été notre principale préoccupation. Nous croyons l’avoir obtenue.

Depuis une île qui a été appelée depuis longtemps la Clé des Antilles et l’Antichambre  des Indes Occidentales, un espace où se sont rencontrés et se sont fondus des mondes divers ; depuis une Ville de La Havane, dont le port a dominé pendant des siècles l'entrée du golfe, face à des mers remplies de corsaires et de pirates, et de ceux qui la prétendaient, une revue de dialogue interculturel est une fenêtre ouverte, un autre port que le temps nous apporte et dont nous devons profiter pour nous montre et tendre les mains.

Nous jouissons en projetant chaque numéro quand nous offrons au regard du monde francophone la diversité colorée de la palette de nos peintres, ou les trésors de notre patrimoine et de notre littérature, l'amour de notre terre, sa vocation libératrice, sa conversation soutenue avec le monde.

Il s'agit non seulement d'un effort sur le plan de la sélection, de l'édition et du dessin des textes et du montage des matériels, mais d'un constant effort technologique, dans lequel nous soutient un groupe de jeunes qui s'engagent à améliorer nos paramètres, à rendre la revue plus viable et compétente quant à sa portée télématique. C’est un grand travail pour ceux qui ne disposent que de faibles ressources pour faire face au support matériel sophistiqué de la communication dans le cyberespace. C’est eux que nous voulons d'abord remercier pour leur collaboration en ce temps d'anniversaire.

Notre équipe congratule les lecteurs de notre revue, dont beaucoup nous suivent à travers le temps et certains nous donnent leurs opinions et leurs suggestions, ce qui nous stimulent et nous engagent à améliorer et à accomplir les expectatives créées par notre publication. À tous, merci beaucoup, avec l’engagement de continuer à travailler, attentifs au dialogue, heureux de nous montrer à cette fenêtre.