IIIIIIIIIIIIIIII
Au Coucher du Soleil à San Pedro de la Roca
Par Ana Rebeca Muñoz López Traduit par Alain de Cullant
Un hommage au mambisado dans le Château San Pedro de la Roca
Illustration par : Oandris Tejeiro « Joa »,

Un hommage au mambisado dans le Château San Pedro de la Roca

 

Avec l'arrivée du nouveau millénaire, l’admirable moment du coucher de soleil dans le Château du Morro San Pedro de la Roca de Santiago de Cuba s'est aussi converti en un moment d'hommage, car le coup de canon rappelle aux visiteurs, Cubains et étrangers, que durant le XIXème siècle, des hommes de bien qui ont donné leurs vies à la cause indépendantiste ont souffert dans l’ancienne forteresse.

 

Pendant les guerres pour l'indépendance de Cuba, le Château du Morro San Pedro de la Roca était la principale prison militaire de la zone orientale de l'île, étant considéré désuet du point de vue défensif. Dans ses cellules ont été emprisonnés un grand nombre de patriotes cubains, parmi lesquels on trouve les Majors Généraux Bartolomé Masó, Flor Crombet et Pedro Agustín Pérez ; le Général José Ramón Leocadio Bonachea, et des intellectuels défenseurs de la liberté tels que don Emilio Bacardi Moreau, mais aussi des femmes qui se sont intégrées à la cause indépendantiste, dont Dominga Moncada.

 

En partant de l'idée du Commandant de la Révolution Juan Almeida Bosque, durant l'année 2000, un groupe multidisciplinaire de spécialistes ont réalisé un projet ayant une conception historique, culturelle et militaire, pour rendre tribut au mambisado cubain.

 

Dans le Château du Morro San Pedro de la Roca, Patrimoine Culturel de l'Humanité, à partir du 1er janvier 2001, a commencé une Cérémonie appelée « Con la Puesta del Sol » (Au Coucher du Soleil), dans le but de rendre hommage aux mambises, d’honorer le drapeau national et de profiter de la beauté du milieu naturel qui, avec le coucher de soleil, se convertit en un des plus beaux moments des Caraïbes.

 

Cette cérémonie patriotique est exécutée par des jeunes recrues qui accomplissent leur service militaire dans l'unité des gardes frontières, située sur l'esplanade frontale du Château du Morro. Des Cubains du XXIème siècle, vêtus de l'uniforme mambí, interprètent le cérémonial pour exprimer la profondeur du sentiment patriotique de ceux qui les ont précédés et, à la fois, pour montrer la simplicité qui a caractérisé ces êtres humains, dont la seule ambition était la liberté de Cuba.

 

La cérémonie « Con la Puesta del Sol » a une durée de vingt-cinq minutes réparties en trois moments solennels, où un groupe de mambises, composé de quatre artilleurs et de quatre fantassins, dont cinq sont des hommes et deux femmes ; une est le porte-drapeau et une autre la capitaine, ce qui souligne le rôle des femmes dans la cause indépendantiste.

 

Le Premier moment est le parcours depuis la place jusqu'à la plate-forme Santísima Trinidad. Il commence avec l'organisation de la troupe mambisa sur la place de formation, située à l'extérieur de la forteresse, de là en marche solennelle, par la voie piétonnière qui conduit à la fortification, ils parcourent le chemin couvert et les ponts-levis, puis ils pénètrent dans l'enceinte et ils se dirigent vers la plate-forme Santísima Trinidad, située sur le plus haut point de la forteresse. Là la troupe se divise en deux : les fantassins et les artilleurs. Les premiers montent une garde d'honneur au drapeau jusqu'à ce qu'il soit amené  après la salve et les artilleurs, en marchant solennellement, vont jusqu'à la plate-forme de Nápoles, où se trouve la pièce d'artillerie.

 

Le second moment est la salve au moment où le Soleil se couche pour offrir une minute magique de la nature : La tombée du jour.

 

En arrivant sur la plate-forme de Nápoles, les artilleurs occupent leurs postes face au canon qui est préalablement préparé pour la salve. Devant les spectateurs, les artilleurs réalisent le baqueteo (pousser la charge dans la gueule du canon) et remplissent la lumière à l’arrière du canon avec un peu de poudre, de telle manière que le public puisse connaître la façon dont on préparait une pièce d'artillerie au XIXème siècle.

 

Ils suspendent leurs opérations quelques minutes afin que les spectateurs contemplent le Soleil, pendant ce temps la Capitaine de la compagnie, attentive au mouvement de l'Astre, au moment où celui a disparu au trois-quarts de l’horizon, ordonne « Allumez la mèche ! », quand elle va être allumée, elle commende nouvellement « Pour une salve mambise au coucher du Soleil ! » et dès que l'Astre Roi disparaît derrière l'horizon, nous écoutons l’énergique exclamation « Feu ! ». Alors se produit la salve pour rendre hommage aux patriotes cubains qui ont longuement lutté pour la liberté de Cuba. Les jours nuageux, un tintement de cloche annonce le coucher du soleil.

 

Le troisième moment est la cérémonie du drapeau. Sur la plate-forme de Nápoles, à côté du canon, la Capitaine ordonne à la voix « Attention, au Drapeau », alors les porte-drapeau amènent le pavillon national, accomplissant ce qui est établi dans le règlement pour son exécution.

 

Une fois que le drapeau se trouve entre les mains du porte-drapeau, la Capitaine ordonne : « À la machette ! » et dès que les membres de la compagnie ont dégainé et levé leurs machettes avec les acclamations « Vive Cuba Libre ! », les porte-drapeau continuent leur marche jusqu'à la plate-forme de Nápoles, où ils s’unissent avec les artilleurs. Ensuite la compagnie retourne vers la place de formation avec la même solennité.