IIIIIIIIIIIIIIII
L'informatique : Une fidèle alliée de la culture cubaine
Par Rafael de la Osa Traduit par Alain de Cullant
Le développement et l'application des Technologies de l'Information et des Communications (TIC) aux diverses manifestations culturelles ont été une constante au long des dernières années.
Illustration par : Ernesto Fernández

Le développement et l'application des Technologies de l'Information et des Communications (TIC) aux diverses manifestations culturelles ont été une constante au long des dernières années quant aux processus de promotion, de socialisation et de communication, aussi bien qu’à ceux de la préservation, de la digitalisation et de la production de biens dans les différentes industries culturelles. 

Je ne crois pas que personne ne puisse concevoir la production des livres ou des enregistrements musicaux sans l'utilisation des équipements informatiques. Même la production cinématographique, si complexe et avec tant de processus technologiques associés, souffre de profonds changements avec l'introduction des divers moyens et supports liés au monde numérique, non seulement dans les processus d'édition, mais aussi pendant le tournage.

Des équipements, des applications et des programmes ont été créés aujourd'hui pour le bénéfice des industries culturelles, pour la musique, l’audio-visuel en général et la production littéraire.

Parler aujourd'hui de préservation et de socialisation de contenus culturels sans mentionner les mots  digitalisation, édition, stockage, accessibilité et diffusion par des moyens informatiques, s'avère pratiquement impossible.

Le plus intéressant de tous ces changements qui ont lieu au niveau mondial, est qu'à Cuba, malgré les limitations que nous affrontons, il y a d’excellents exemples de ce qui peut être fait avec de la volonté, une bonne préparation professionnelle et beaucoup d'amour pour la culture. 

Le rôle actif des diverses publications culturelles dans leur version numérique pour faire connaître au monde les aspects les plus significatifs de notre travail culturel peut être apprécié dans l'accroissement permanent du trafic de visiteurs vers ces dernières, depuis les plus diverses parties du monde, grâce à la révolution d’Internet. Ceci est extensible à tout type de contenus car la prolifération des sites et des portails Web sur les matières culturelles est un processus qui se maintient systématiquement.

Néanmoins, avec l'apparition de l'appelée Web 2.0, l'utilisation d'Internet et de ses services a souffert un changement significatif pour tous les créateurs et pour la circulation des contenus de diverse nature. C'est l'époque des blogs, du chat, du wikis et d’autres outils pour lesquels nous devons nous préparer. Souvent, nos barrières culturelles et psychologiques dépassent les limitations technologiques et elles les empêchent d'avancer plus rapidement, mais il y a aussi des bons exemples en ce sens, comme la prolifération de blogs très intéressants et la participation active atteinte avec les forums de discussion numériques sur divers thèmes.

À ceci il faut ajouter la révolution qu’a signifiée l'utilisation des Réseaux Sociaux, sur lesquels le pays travaille aussi de façon accélérée malgré les limitations.

Les résultats des Journées de la Culture Cubaine dans les Moyens Numériques célébrées l'année dernière et les rapides changements qui surviennent sur le plan de la technologie nous ont paru des motifs suffisants pour répéter une telle rencontre cette année.

Célébrer un anniversaire de plus de la fondation de CUBARTE ne peut pas avoir de meilleure trame qu'une réunion d'amis motivés par des intérêts communs. C’est pour nous une fierté et un plaisir de constater l'intérêt que cette convocation a démontrée et les multiples succès atteints dans diverses activités de notre secteur.

Nous continuerons à remettre les Prix « Palma Digital », visant à reconnaître les produits et les services informatiques qui reflètent le mieux le travail culturel cubain ou qui soutiennent son développement, se soulignant  par la richesse de leur contenu, l'utilisation créative des outils informatiques et leurs hautes valeurs esthétiques contribuant en outre à la promotion, à la diffusion et à la préservation du patrimoine culturel cubain.

Le moment est de travailler et de le faire avec efficience, avec un sens pratique de nos objectifs, avec une claire conscience économique sur ce qu’il signifie, ce qu’il coûte et ce qu'il peut apporter au pays.

L'informatique a démontré être une fidèle allié de la culture, une chose qui non seulement est mise en évidence dans la solution des thèmes spécifiques de l'activité, mais quant à l'appui envers la défense du pays, dans la confrontation idéologique des ennemis de la Révolution, dans la désarticulation des campagnes médiatiques contre notre pays, dans la consolidation de liens d'amitié avec tous nos amis et dans la diffusion de nos idées et de nos principes, ainsi que dans la défense de notre identité nationale en montrant au monde la Cuba que nous sommes et pas celle que d'autres veulent montrer.

Mais les technologies par elles-mêmes ne représentent aucune réalisation si elles ne sont pas dûment utilisées par l'homme qui les produit et les met en fonctionnement. De là l’importance  de la qualification et le professionnalisme de ceux qui travaillent dans  l'application de l'informatique à la culture. Nous devons étendre ce processus d’actualisation à tous les travailleurs du secteur, aux artistes et aux intellectuels qui, sans aucun doute, sont une partie indispensable du développement de ces processus, car le facteur fondamental pour le changement et le développement est encore l'être humain. 

Nous vous remercions tous pour votre participation et votre intérêt et nous vous invitons à être avec nous lors de toutes les Journées, espérant qu’elles servent aux buts pour lesquelles elles ont été organisées et couvrent les expectatives des intéressés. 

Merci beaucoup

Paroles d'ouverture des IIe Journées de la Culture Cubaine dans les Moyens Numériques