IIIIIIIIIIIIIIII
Lettres de Cuba : Novembre 2011
Par Martha Sarabia Romero Traduit par Alain de Cullant
La revue Lettres de Cuba présente le numéro de novembre de l'année 2011
Illustration par : La Havane en photos

La revue Lettres de Cuba présente le numéro de novembre de l'année 2011

Le 31 octobre, une nouvelle a été diffusée par tous les medias. « La Conférence générale de l'UNESCO a admis la Palestine comme État membre de l'organisation. Notre collaborateur Michel Porcheron dans son article L'Unesco accorde une première victoire symbolique  à la Palestine, publié à Cubarte quand le conseil exécutif approuvait l’admission le 5 octobre soulignait que : « Un siège à l'Unesco permettrait à la Palestine d'accéder à des programmes scientifiques ou culturels et présenter la candidature de nombreux sites ou édifices religieux à l'inscription sur la liste du Patrimoine Mondial de l'Humanité. Cette victoire symbolique est devenue une réalité.

Le XIV Festival de Théâtre de La Havane définie comme un bastion d´un art de résistance se tient à La Havane, dans la croyance du pouvoir infini de la création pour établir des dialogues vers une société plus humaine. 32 troupes de 17 pays et les 46 compagnies cubaines y participent. Des ateliers-débats et des séminaires ont lieu avec   des spécialistes de prestige international.

Les journées « Concerts de La Havane 2011 » parrainées par l´Union des Écrivains et des Artistes de Cuba (UNEAC) et l´Institut de la Musique, sont dédiées à la musique de chambre

Le XI Salon d’Art Digital convoqué par le Centre Culturel Pablo de la Torriente Brau a lieu du 2 au 6 novembre. C’est une occasion exceptionnelle pour apprécier des expositions d’audiovisuels et d’œuvres imprimées. Il se tient aussi le colloque sur le développement de l’art digital.

Pour les amants du Jazz, le Concours de Jeunes Jazzistes Jo Jazz aura lieu du 24 au 27, novembre 2011. Jo Jazz encourage les participants à faire des incursions non pas seulement dans les styles traditionnels du Jazz, mais aussi dans la recherche d’un style de création particulière.

Rencontres nous offre un titre subjectif de Michel Porcheron  « Brassens à Cuba !» Il s’agit de l’idée du saxophoniste Fred  Karato de faire jouer 10 chansons du célèbre artiste français par des musiciens cubains, enregistrées dans les studios de La Havane

Le journaliste Ciro Bianchi Ross témoigne que le Duc et la Duchesse de Windsor sont  venus plusieurs fois à La Havane et ils ont toujours logé dans l'Hôtel National.  

L’article de Miraida Medina nous approche à la vie et à l’œuvre de Jean Claude Nicolas Forestier, architecte paysagiste français, qui est voyagé à Cuba  pour collaborer dans le Projet du Plan Régulateur de La Havane et de ses Alentours.

Lettres présente Martí, Hugo et la création poétique de la Dra Carmen Suárez León qui souligne que les deux créateurs insistent dans leurs œuvres sur le lien étroit qui existe entre forme et contenu.

Salvador Arias García rend hommage à José Antonio Portuondo dans son centenaire. Il l’évoque comme un homme de son époque, dans le moment quotidien ou transcendantal. Sans mesquineries, tromperies, arrivismes ou prostitutions, humble et courageux devant le défi que la vie impose.

Dans Rafael María de Mendive: Un maître, un poète, Josefina Ortega  nous raconte de différents étapes de la vie du maître de José Martí.

En Interview la journaliste Susana Méndez converse avec Alberto Granado Duque, Directeur du Musée Maison de l'Afrique, fondé le 6 janvier 1986 ayant pour but la promotion de la culture de l'Afrique Subsaharienne et  le sauvetage des traditions d'origine africaine dans la formation de l'identité cubaine. 

La section Trésor est dédiée à La Havane, fondée le 16 novembre 1519 par le conquistador espagnol Diego Velásquez de Cuéllar.

La Dra Graziella Pogolotti la decrit comme une ville mythique dont ce mythe est nourri par un imaginaire forgé par les écrivains, les musiciens et les peintres.

Eduardo Robreño nous promène dans un voyage imaginaire par les rues de La Havane jusqu’à Cuba et Obispo, un des plus anciens angles de notre ville centenaire.

L’équipe de Lettres remercie l’enseignant, écrivain et journaliste français  Salim Lamrani  pour sa gentillesse de publier son article La Havane d’Eusebio Leal Spengler : une utopie en résurrection ? Le Docteur Salim  Lamrani vient de présenter en France son œuvre Etat de siège. Les sanctions économiques des États-Unis contre Cuba, avec le prologue de Wayne S. Smith et la préface de Paul Estrade.

Arts souligne les trajectoires artistiques de trois renommés artistes plastiques.

En hommage au centenaire du caricaturiste Juan David considéré une personnalité significative de la plastique cubaine, faisant de la caricature personnelle son principal mode d'expression, on publie un texte écrit pas son frère Eduardo David lequel introduit son œuvre La caricatura: el tiempo y los hombres. Ce livre a été publié par le Centre Culturel Pablo de la Torriente Brau

D’autre part, Israel Castellano León considère Jorge Arche comme un exposant de la première promotion de l'avant-garde artistique cubaine. Selon le critique d’art, la représentation qu'il a fait de José Martí en 1943 constitue, sans aucun doute, son portrait le plus puissant, le faisant transcender de manière spéciale dans l'histoire de l'art cubain.

Pour conclure la section, Marcos Alfonso nous présente l’exposition de Roberto Chile : Afrodescendents-Guanabacoa-Cuba

Dans les Galeries on peut apprécier les œuvres de ces créateurs cubains.

Lire Martí publiera en novembre et décembre, l'essai Notre Amérique, l'œuvre médullaire de notre Apôtre, diffusée il y a 120 ans dans La Revista Ilustrada de Nueva York, le premier janvier 1891 et dans El Partido Liberal du Mexique, le 30 janvier 1891. Cette édition est possible grâce à la traduction et aux annotations de Jacques-François Bonaldi.

Ce numéro est illustré avec de photos de la Ville de La Havane prises par Jorge Luis Rodríguez Aguilar, Brenda Núñez, Rocío Pavón y Otniel Castro.