IIIIIIIIIIIIIIII
Sancti Spiritus, la quatrième ville de Cuba
Par José M. Correa Armas Traduit par Alain de Cullant
Son centre historique, la Iglesia Parroquial Mayor et le pont sur la rivière Yayabo, sont des symboles de cette ville.
Illustration par : Giulio Gioia

La quatrième villa cubaine, Sancti Spiritus, célèbre ses 505 ans d’existence le 4 juin. Avec son histoire et sa richesse patrimoniale, la belle ville continue de défier le temps. Fondée par l’Adelantado Diego Velázquez en 1514, il a déménagé à son emplacement actuel en 1522.

Cette ville monument, avec ses rues étroites et son architecture coloniale, a des centaines de bâtiments anciens très bien conservés et restaurés.

L’ancienne ville autre Villa del Espíritu Santo possède une riche tradition culturelle et elle est le berceau des troubadours. La fusion de cultures comme l’hispanique et l’africaine fait de cette ville une richesse d’une grande valeur quant à l’architecture, la musique, la littérature, les arts plastiques et la danse.

Sancti Spiritus possède l’un des plus beaux ensembles architecturaux de Cuba. Son centre historique, la Iglesia Parroquial Mayor et le pont sur la rivière Yayabo, sont des symboles de cette ville. Spécialement le pont sur la rivière Yayabo, situé au sud-ouest du centre historique urbain, sur l’ancien Paso de las Carretas. Il connecte la zone historique avec le quartier de Colón.

Ce majestueux et solide pont à cinq arches, niché dans les rives rocheuses de la rivière, a quatre tourelles avec des lampadaires dans ses entrées. Ses arches diminuent en hauteur, du centre de la rivière vers les rives.

Les historiens disent que l’idée de construire le pont est née de la nécessité de faciliter la traversée de la rivière Yayabo qui, à cet endroit, avait des rives difficiles à escalader et impossible à traverser pendant la saison des pluies. À mesure que la population et ses nécessités grandissaient, il a été nécessaire d’ériger un pont car, vers le Sud, il y avait des haciendas prospères, les quais de Tunas de Zaza y Tayabacoa et la villa voisine de Trinidad, la seule sortie maritime officielle à la fin du XVIIe et au début du XIXe siècle.

D’autre part, la Iglesia Parroquial Mayor ou Templo del Espíritu Santo est la plus ancienne construction qui a été datée dans la ville de Sancti Spiritus. Elle est située sur l’endroit le  plus important de la Plaza Mayor, au cœur du Centre Historique. Elle a été dédiée continuellement au culte catholique depuis son achèvement en 1680.

Le centre urbain historique de la ville a été déclaré Monument National le 10 octobre 1978.

En marchant dans ses rues pavées pleines d’histoires et de légendes, on peut respirer une atmosphère exceptionnelle où se mêlent les traditions les plus autochtones.

Fondée en 1514, et ayant déjà plus de 500 ans d’existence, la quatrième Ville de Cuba se maintient comme neuve. Et si nous marchons le long du Boulevard, l’un des endroits les plus fréquentés de la ville, nous verrons que le plus précieux, le plus grand trésor de Sancti Spiritus, est dans ses habitants, dans leur joie et leur hospitalité.