IIIIIIIIIIIIIIII
Le Palais de Valle dans la Perle du Sud
Par Laura Brunet Portela Traduit par Alain de Cullant
Le manoir d’influence mauresque s’entrelace avec d’autre styles tels que le mudéjar, le gothique, le romantique et le baroque.

On pense que la construction du Palais de Valle, situé dans la zone de Punta Gorda, a été terminée en 1917. Il est difficile d’en savoir plus sur la date précise de cet événement car les archives actuelles en disent très peu. Cependant, les spécialistes du patrimoine de Cienfuegos, disent que pendant un siècle, l'ancienne résidence de Don Acisclo del Valle Blanco se trouvait dans la populaire zone urbaine.

L’édifice, l'un des plus beaux de la Perle du Sud, a été construit en deux moments, sur l'emplacement, donnant également le nom de l’endroit et où le premier européen a résidé. La période initiale a été commandée par le commerçant catalan Celestino Cazes, et la seconde par l'homme d'affaires del Valle Blanco.

Selon une revue Bohemia de 1919, « Don Acisclo del Valle, pensait construire sa résidence privée pour en faire le temple de sa maison ». La publication de la période a défini le lieu comme « un magnifique manoir, l'un des bâtiments les plus somptueux de Cienfuegos que tout le monde admire et qui donne une idée du bon goût de son propriétaire qui a été en mesure de doter son palais avec tout ce qu’il a de mieux pour l'embellir, aussi bien à intérieur qu’à l'extérieur, grâce à son esprit select et exquis ».

Les prétentions du projet constructif ont toujours considéré l'influence mauresque. En outre, Acisclo del Valle s’est également décidé pour d'autres styles, où s’entrelacent les évidences du mudéjar, du gothique, du romantique et du baroque.

Le Palais de Valle est un autre des nombreuses propriétés méridionales avec le cachet du célèbre architecte local Pablo Donato Carbonell, auteur d'autres merveilles de l'architecture du Sud comme le Palais de Ferrer. Ce créateur a ensuite été rejoint par le maître d’œuvre Juan Suárez et l'ingénieur italien Alfredo Colli.

De nombreux visiteurs perçoivent des coïncidences entre le Palais de Valle de Cienfuegos et le Taj Majal indien ; car on croit que l’amour de don Acisclo del Valle Blanco pour Amparo Suero Rodríguez a inspiré le manoir, ou parce que la deuxième tour qui le couronne symbolise l'amour, comme cela se produit avec sa paire asiatique.