IIIIIIIIIIIIIIII
Lettres de Cuba : Mars 2017
Par Martha Sarabia Romero Traduit par Alain de Cullant
Ce numéro est illustré avec les œuvres d’Alexandra Álvarez Carvajal.
Illustration par : Alexandra Alvarez Carvajal

La Foire Internationale du Livre de La Havane vient de reporter cette année un plus grand nombre de visiteurs et de ventes selon le président du comité d’organisation de l'évènement, Juan Rodríguez Cabrera, lors de la clôture de l’étape havanaise dans la salle Nicolas Guillén de la Forteresse San Carlos de La Cabaña. Il a souligné que le rendez-vous a crû à l'égard de l'année antérieure quant à la qualité et la quantité de titres. Cette année 536 représentants de 46 pays y ont participé, ainsi que près de 180 écrivains de tout le monde. La 26e édition de la FIL a compté une présence active de toutes les régions du pays et son siège principal dans la capitale, La Cabaña, a reçu 415 519 visiteurs, maintenant ainsi sa condition comme évènement culturel le plus concouru à Cuba. Après la clôture de l’étape havanaise, la foire a commencé son parcours dans toute l'île, jusqu'au mois d’avril.

Rencontre propose l’article  L’art de José Manuel Fors de Carina Pino Santos. La remise du Prix National des Arts Plastiques 2016 à cet artiste cubain a eu lieu dans le théâtre du Musée National des Beaux-arts. Il se peut que son nom ne soit pas très connu pour de nombreuses personnes car on ne trouve pas fréquemment des promotions sur lui dans les médias, ni dans les réunions sociales ou festives du milieu artistique. C’est un homme discret et il est à peine connu comme une personne publique. Cependant, José Manuel Fors est un créateur laborieux, chez lui, où sa principale priorité est de se concentrer sur la création artistique.

D`autre part, on publie La Casa de las Américas et la diaspora africaine dans ce continent. Il s`agit de  l’intervention de Roberto Fernández Retamar, president de la Casa de las Américas  lors de la clôture des sessions du Comité Scientifique International pour la rédaction du Volume IX de l’Histoire Générale de l’Afrique, un projet parrainé par l’Unesco.

Lettres présente des extraits du roman Cent ans de Solitude  de Gabriel García Márquez. On célèbre le cinquantenaire de la publication de cette œuvre en espagnol. Le livre a été traduit par Claude et Carmen Durand et publié par Éditions du Seuil, à Paris en 1968.

En Interview,  le danseur cubain Carlos Acosta exprime ses expériences et ses désirs après une année qui  a eu un caractère fondamental pour la compagnie Acosta Danza.

Trésors offre des détails sur les collections d’art cubain du Musée National des Beaux-arts qui s’élève à plus de 30 000 pièces. Le fonds patrimonial des arts plastiques cubains témoigne la production symbolique réalisée dans notre île depuis le XVIIe siècle jusqu’à nos jours, à travers les peintures, les sculptures, les dessins, les gravures et les installations.

Arts fête le 70e anniversaire du cinéaste Juan Padrón. L’écrivaine Marilyn Bobes nous approche au personnage Elpidio Valdés et au dessin animé à Cuba. Elle souligne que « Il est important de préciser qu’Elpidio Valdés possède une importante recherche historique menée avec patience et soin par son créateur. Des détails comme les uniformes et les armes des mambises sont fidèles à la réalité, garantissant la crédibilité des actions. »

Dans l’article L’épique et la ténacité dans le cinéma cubain contemporain, Octavio Fraga Guerra signale que l’œuvre de la Révolution cubaine est plein d’expériences tenaces, d’histoires qui abritent l’épique au-delà de l’esprit et de la mémoire historique nécessaire ou de la chronologie des événements.

L'une des présences de luxe lors de la dernière édition du Festival International du Nouveau Cinéma Latino-américain célébré en décembre à La Havane est, sans aucun doute, le cinéaste nord-américain Oliver Stone, qui a précisément étrenné à Cuba son plus récent film, Snowden. La journaliste Maria Carla Gárciga précise qu`il y a un trait qui spécifie et unit les personnalités du cinéaste Oliver Stone et l'ex-analyste de l'Agence de Sécurité Nationale Edward Snowden : les deux disent ce qu'ils pensent et dénoncent ce qu'ils considèrent incorrect, en connaissant les risques et les conséquences, en sachant qu'ils défient les pouvoirs hégémoniques dans leur propre pays, la plus grande puissance du monde.

Lire Martí publie la troisième partie de Notre Amérique où l` Apôtre affirme « L'Amérique est en train de donner le jour, en ces temps réels, à l’homme réel. » Cet important essai a été traduit et annoté par Jacques-François Bonaldi.