IIIIIIIIIIIIIIII
Le ballet à Cuba vit parce Fidel l’a fait revivre
Par Martha Sánchez Traduit par Alain de Cullant
L’historien du Ballet National de Cuba, Miguel Cabrera, a expliqué avec des faits concrets comment cet art dans ce pays vit, car le leader historique de la Révolution, Fidel Castro, l’a fait revivre.
Illustration par : artistes cubains

 

L’historien du Ballet National de Cuba (BNC), Miguel Cabrera, a expliqué avec des faits concrets comment cet art dans ce pays vit, car le leader historique de la Révolution, Fidel Castro, l’a fait revivre.

Selon le chercheur, la compagnie cubaine est née en 1948 et elle a développé un travail très méritoire, mais en 1956, la tyrannie de Fulgencio Batista, devant l’attitude d’Alicia et de Fernando Alonso de ne pas devenir des agents de propagande de ce régime, a retiré la petite subvention qu’elle lui donnait.

« La compagnie a disparu durant trois ans et c’est le Commandant en Chef qui a eu le mérite et la valeur historique de faire revivre une institution qui est aujourd’hui non seulement une fierté de la culture cubaine, mais un apport de la culture cubaine à la culture mondiale », a-t-il déclaré.

Miguel Cabrera a rappelé que deux personnes ont servi de lien dans la relation le leader révolutionnaire et l’ensemble artistique : le Dr. Julio Martínez Páez, qui a été Commandant de l’Armée Rebelle, et le scientifique Antonio Nuñez Jiménez.

Ce dernier a fait venir le leader historique de la Révolution, peu de temps après son triomphe en 1959, chez le couple Alonso, où l’alors premier ministre a demandé qu’elles étaient les conditions essentielles pour faire une compagnie.

A l’issue de cette rencontre, Fidel a signé un décret/loi qui garantissait l’octroi de la subvention à la compagnie qui serait rebaptisée Ballet de Cuba et peu après le Ballet National de Cuba.

Selon l’historien, la compagnie a eu l’honneur d’avoir dédié la première représentation, après le triomphe de la Révolution, à l’Armée Rebelle et au gouvernement révolutionnaire.

Il a reconnu la capacité de Fidel comme un visionnaire et, dans une déclaration à la télévision cubaine, il l’a défini comme un pédagogue qui a enseigné la politique.

Il a également expliqué que le système national d’éducation artistique de Cuba a été créé après la Révolution et, jusqu’à ce jour, il a des résultats internationaux palpables « Les danseurs et les professeurs ont simplement eu comme but d’offrir une qualité et de convertir le BNC en ce qu’il est aujourd'hui : une puissance mondiale ».