IIIIIIIIIIIIIIII
La Colmenita chante « Ode au Niagara » de José María Heredia à Toronto
Par Amelia Duarte de la Rosa Traduit par Alain de Cullant
Que peuvent avoir en commun les Chutes du Niagara, La Colmenita et les Jeux Panaméricains de Toronto ?
Illustration par : Robin Sánchez Pau

Que peuvent avoir en commun les Chutes du Niagara, La Colmenita et les Jeux Panaméricains de Toronto ? Apparemment il n’y a aucune relation entre eux, mais – comme le dit Tin Cremata (le directeur et fondateur de la compagnie infantile La Colmenita) - la vie te récompense parfois « quand tu t’imposes de te cultiver et d’apprendre vraiment » et que La Colmenita ait été choisie pour participer à l’œuvre Niagara (inspirée par le poème homonyme de José María Heredia), qui figurera dans le programme culturel collatéral de l'événement sportif, n'est rien d’autre que le résultat de l'apprentissage continu de cette troupe de petites abeilles.

La façon dont la compagnie est arrivée à cet événement continental semble une série de coïncidences, une volonté du destin. L'histoire commence en 2012, quand La Colmenita s'est présentée pour la première fois au Canada. Une fois dans ce pays, les jeunes membres de la compagnie ont fait un arrêt obligé aux Chutes du Niagara, mais bien avant ils savaient qu'ils ne voulaient arriver dans cet endroit « comme des touristes de plus », explique Tin.

« J’étais intéressé de les visiter comme une entité culturelle et nous avons eu l’idée de chanter aux cataractes le poème Ode au Niágara, d'Heredia. C’est pour cette raison que nous avons étudié la vie du poète cubain durant trois mois. C’est peut-être le destin qu’une caméra ait enregistrée le moment où nous récitions le poème en face de la plaque qu’Eliseo Diego a déposé en 1995, et que, trois ans plus tard, la personne qui était derrière l'objectif dirige l'un des spectacles les plus importants que va faire le Canada à l’occasion des jeux de Toronto ».

Tin se réfère à la productrice, directrice et première danseuse Véronique Tennant, qui a gardé ce film dans ses archives et maintenant, avec une œuvre théâtrale rendant hommage à notre Heredia, elle inclura dans son spectacle un nouvel enregistrement des enfants déclamant le poème.

Lors de son voyage à La Havane, le journal Granma a peu converser avec Véronique Tennant sur la mise en scène, encore en construction, et l'idée que La Colmenita fasse partie du montage.

Véronique Tennant, Ambassadrice de Bonne Volonté de l'Unicef, tout comme la compagnie infantile cubaine, a dit qu’elle avait entendu parlé de La Colmenita grâce á la danseuse et chorégraphe Lizt Alfonso.

« Elle m'a amené à une représentation ici, à La Havane, puis quelques années après, quand La Colmenita a visité Toronto, j'avais commencé à avoir cette idée de créer une œuvre théâtrale sur José María Heredia et cette incroyable connexion entre Cuba et le Canada. J’ai alors fait un enregistrement du poème récité par les jeunes. Quand ils ont commencé à réciter le poème, il y avait tant d'émotion dans leurs yeux que j'ai senti que le poème reprenait vie.

Maintenant que je suis en charge du programme culturel collatéral des Jeux, j'ai pensé à faire une pièce de théâtre rendant hommage à Heredia, un poète qui est très important pour moi, et qui comprenait les enfants.

Heredia avait seulement 20 ans quant il a écrit le poème et il est mort très jeune, mais jusqu'à aujourd'hui, n’importe quel Cubain allant voir les cataractes pense à lui. Pour moi, l’important est de démontrer que cette Ode  au Niágara  n'est pas un poème écrit il y a de nombreuses années, mais qu’il est d’actualité et qu’il est vivant dans chaque cœur cubain et canadien ».

La première de la pièce, intitulée Niagara, une histoire panaméricaine, aura lieu le 23 juillet. « C’est une expérience multimédia et nous aimerions l’apporter à Cuba l'année prochaine », a souligné Véronique Tennant.

À la fin de la conversation, Tin a ajouté : « Tout ceci a été une chance à partir de la proposition éducative de la compagnie, mais la vie te récompense quant tu t’imposes de savoir vraiment. Cuba sera représentée non seulement dans le sport, mais aussi avec José María Heredia et par les enfants cubains actuels ».