IIIIIIIIIIIIIIII
Le XXXVe Festival des Caraïbes est dédié aux 500 ans de Santiago et aux Bahamas
Par Lucía Montes de Oca Fusté Traduit par Alain de Cullant
La XXXVe édition ininterrompue du Festival des Caraïbes sera dédiée au 500e anniversaire de la fondation de la ville de Santiago de Cuba et au Commonwealth des Bahamas comme Pays Invité d’Honneur.
Illustration par : Robin Sánchez Pau

La XXXVe édition ininterrompue du Festival des Caraïbes, qui aura lieu du 3 au 9 juillet, sera dédiée au 500e anniversaire de la fondation de la ville de Santiago de Cuba et au Commonwealth des Bahamas comme Pays Invité d’Honneur.

À cet égard, le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture de ce pays, l'honorable Daniel Johnson, a commenté :

« Nous sommes très reconnaissants envers le parti et le gouvernement de Santiago de Cuba, ainsi qu’envers la Maison de la Caraïbe pour cette honneur. Nous avons beaucoup de choses en commun, et même plus que nous nous imaginons. Aux Bahamas, nous professons une admiration et un respect pour la culture cubaine.

C'est un défi énorme, plus encore, quand la ville fête le demi millénaire de sa fondation. Nous désirons que cet événement se convertisse en une autre révolution, celle du cœur, dans l’esprit et dans l'économie, mais aussi au niveau culturel.

Bien que les Bahamas aient été présentes dans d’autres Festivals, aucune édition ne lui avait été dédiée  et encore moins dans une proportion notable comme celle que nous espérions avoir, ce pays possède une culture très riche et un carnaval qui est une référence dans la Caraïbe. La célébration sera une excellente occasion pour l'unité des Caraïbes et pour montrer notre histoire en tant que peuple ».

La délégation des Bahamas comptera environ 150 artistes des différentes manifestations populaires, telles que la musique, la photographie, l’art culinaire, la poésie, la danse...

Le Ministre a également exprimé sa joie pour « La signature d'un accord de collaboration entre les deux pays dans le domaine de la culture » qui sera sans aucun doute une voie de plus pour renforcer les liens de fraternité entre les deux peuples.

Pour sa part, Alma Adams, Ambassadrice de ce pays à Cuba, a déclaré que sa délégation offrira un panorama artistique qui apportera encore plus pour les deux peuples qui, bien qu'ils ne partagent pas la même langue, ont beaucoup de liens.

Alma Adams a exprimé sa satisfaction avec la ville de Santiago de Cuba, notamment pour l'hospitalité de ses habitants et elle a souligné l'image accueillante que montre la ville, en attendant l’occasion unique du 500e anniversaire de sa fondation.

Edison Dames, sous-directeur de la culture du Ministère de la Jeunesse, des Sport et de la Culture des Bahamas, a précisé que son pays apportera au festival des danses traditionnelles, de la poésie, des jeux pour les enfants et des offres culturelles pour les jeunes, ainsi que des plats typiques de la cuisine de ce pays caribéen. Il a souligné le Junkanoo comme expression de la danse, qui sera présentée lors de l'événement et sera appréciée par beaucoup, car en plus de ses rythmes attractifs et variés, elle se souligne pour utiliser des instruments de musique réalisés en cuir d'agneau et d’autres matériaux originaux. « Cuba est un pays des tambours et, comme nous partageons des racines africaines, nous vous offrons notre façon de jouer afin de démontrer comment nous communiquons à travers ceux-ci ».

Les Bahamas est un pays composé de plus de 700 îles, écueils et îlots dans l'océan Atlantique, au Nord de Cuba et de la République Dominicaine, au Nord-ouest des îles Turks et Caïques (États-Unis), au Sud-est de la Floride et à l'Est des Îles de la Florida.

« À seulement 12 miles de notre archipel, ce pays partage une histoire et une identité avec Cuba, une raison de plus pour souligner ces liens et renforcer les relations avec l'aide d'un Festival qui a été une scène pour le renforcement des liens entre les peuples de la région », a déclaré Orlando Verges, directeur de la Maison de la Caraïbe.

Ce festival est le plus grand de son genre en Amérique Latine, c’est un espace pour la rencontre de toutes les expressions de la culture artistique, en défense de l'identité. C’est un événement exprimant la solidarité, la diversité, l'amitié et l’espoir.

Cette institution, qui organise ces rencontres depuis 1981, sera une fois de plus le lien entre les plus de mille participants étrangers, artistes et intellectuels, qui ont déjà confirmé leur présence, provenant d’une trentaine de pays des Caraïbes, d’Amérique Latine et d’Europe, dont une représentation de Turquie, et des universitaires et des groupes porteurs de la culture populaire traditionnelle de Cuba.

Orlando Verges a précisé « Cette année sera spéciale car nous allons célébrer les cinq siècles de la fondation de la ville de Santiago de Cuba et ces célébrations commenceront avec l'ouverture de notre événement ».

Un des moments les plus significatifs du Festival sera la création du Réseau des Carnavals des Caraïbes, une initiative parrainée par l'Association des Etats des Caraïbes en vue d'honorer cette expression musicale et de danse de forts enracinements parmi les peuples de la région.

Une autre journée importante sera la remise des Prix Internationaux Maison de la Caraïbe au poète cubain Waldo Leyva, aux fondateurs de la rencontre et au Junkanoo.

Le colloque « La Caraïbe qui nous unit » sera l’espace théorique fondamental auquel s'adjoindra l'atelier de religiosité populaire, la rencontre des jeunes créateurs « Almas nuevas », les défilés du serpent et du feu, les fêtes haïtiennes et antillaises, l’hommage à la rébellion des esclaves et l'ode à Yemayá.

Des sessions théoriques, des ateliers, des défilés populaires, des galas et des hommages seront certaines des propositions de ce Festival tant attendu qui, cette année, coïncide avec la célébration du 35e anniversaire des Studios Siboney de l’Entreprise des enregistrements et des éditions musicales, qui ont également contribué au sauvetage des groupes porteurs des traditions de l’appelée Grande Caraïbe.

La Fête du Feu ouvrira les festivités du mois de juillet, dont les points culminants seront le 500e anniversaire de la ville, le 25, et le 62e de l’assaut de la caserne Moncada réalisé par des jeunes révolutionnaires dirigés par Fidel Castro, le 26.