IIIIIIIIIIIIIIII
Le Monument dédié au Généralissime Máximo Gómez
Par Roberto Suárez Traduit par Alain de Cullant
Le monument qui rend hommage à sa mémoire à La Havane est l’œuvre du sculpteur Aldo Gamba, qui a réalisé la statue équestre en bronze.

La statue, située sur un large piédestal de marbre et granit, représente Máximo Gómez en tenue de campagne, le tête découverte et le regard en haut, avec l'attitude de freiner le cheval avec les brides. Beaucoup l'appellent « le cavalier pensant ».

Ce Dominicain a été un illustre combattant internationaliste qui a offert une notable contribution au développement de la lutte pour l'indépendance de Cuba au XIXe siècle. Máximo Gómez est arrivé à Cuba en 1864 et, au début de la lutte pour d'indépendance en 1868, il a offert son aide et son appui total à l'engagement du peuple cubain pour voir leur terre libre du joug colonial espagnol.

Par sa capacité, sa valeur et son dévouement total à la cause de l'indépendance cubaine, Máximo Gómez est devenu le Généralissime de l'Armée Libératrice.

Le monument qui rend hommage à sa mémoire à La Havane est l’œuvre du sculpteur Aldo Gamba, qui a réalisé la statue équestre en bronze.

Le projet a remporté un concours visant à l'embellissement de la zone du littoral havanais. Dans les réglementation pour ce type de monument, on exige que la personne représentée doit regarder vers la mer si elle est étrangère et vers la terre s’il s’agit d’un héros cubain.

Les patrons européens étaient suivis lors de période républicaine quant aux sculptures à cause de la formation des artistes cubains en Italie, pour l’admiration envers sa culture classique et pour la possibilité qu’offrait l'exploitation du marbre de Carrare.

Cette œuvre, inaugurée le 18 novembre 1935, répond à cette ligne de référence et, à la fois, elle donne une continuité à la tradition de commémorer, de remémorer, d’exalter un symbole ou tout simplement d’embellir la ville.

Le monument occupe une position privilégiée, sur l'Avenida del Puerto, permettant son appréciation depuis différentes parties de la ville.

La sculpture apparaît sur un petit temple rectangulaire de douze colonnes et celui-ci sur une base de marbre blanc avec des bas-reliefs latéraux.

Il y a une fontaine consistant en un arc en plein cintre de granit couleur sienne d’où sortent des chevaux, formant un seul groupe sculptural avec trois figures féminines. Les sorties d’eau, qui tombe sur une tasse semi-circulaire, sont derrière les chevaux.

Le grand parc qui l’entourait à l’origine a été éliminé avec l'achèvement des travaux du Tunnel de la Baie.

L’œuvre devait être placée à l'origine en face du Palais Présidentiel, mais ensuite il a été décidé de la placer à l'entrée du Prado et, devant la protestation de l'Association des Vétérans de la Guerre d'Indépendance, elle a été remise à son lieu d'origine.

Le monument a été inauguré en commémoration de la naissance du Généralissime.

À cette occasion, depuis la forteresse de La Cabaña 21 salves d'artillerie ont été tirées alors que deux avions laissaient tomber des fleurs et que les notes de l'Hymne National ont été entendues. Il y a eu un défilé scolaire et des discours prononcés par des personnalités de l'époque.

À La Havane, dans la Quinta de los Molinos, il y a un musée dédié à Máximo Gómez.