IIIIIIIIIIIIIIII
Des ours sur une place du Centre Historique de La Havane
Par Teresa de Jesús Torres Espinosa Traduit par Alain de Cullant
L'exposition itinérante United Buddy Bears promeut la tolérance, la coexistence pacifique et l'union entre les Nations du monde avec leurs œuvres.
Illustration par : Serlián Barreto

Droit, singulier et fumant avec joie un cigare, Nancy Torres a conçu son ours cubain « Siboney » en hommage aux premiers Indiens de l’île caribéenne, ceux que l’on remercie aujourd'hui pour la connaissance du havane.

Avec son ours Buddy - acrylique et collage – la plasticienne cubaine, résident à Berlin, a rejoint le projet United Buddy Bears (UBB) qui, depuis janvier, se trouve sur la Plaza de San Francisco de Asís, dans le centre historique havanais.

Nancy a ainsi rejoint les 150 artistes du monde qui participent à l'exposition itinérante UBB, laquelle promeut la tolérance, la coexistence pacifique et l'union entre les Nations du monde avec leurs œuvres.

L'artiste, née à La Havane, a expliqué que les feuilles de tabac cubain - à son avis le meilleur du monde - sont roulées par les cigariers de l'archipel et que l’on peut les voir sur le ventre de son Siboney. « Ainsi, je veux rappeler que les Indiens Siboney n'ont pas résisté à la civilisation européenne, mais ils ont laissé un des délices autochtones les plus convoités par l'humanité ».

Cette initiative d’United Buddy Bears comprend des dizaines de sculptures d’ours grandeur nature, peints de couleurs vives. Chacun représente un État reconnu par les Nations Unies.

Le visiteur peut profiter d’un voyage autour du monde car il s’agit d’une œuvre collective, interculturelle. Ainsi en témoignent les différents styles des artistes participant à la décoration des ours de leurs pays d'origine et les différents signes culturels de chacun.

Ce qui est aussi appelé l’art de tolérance a été apprécié par plus de 30 millions de personnes dans le monde. L’exposition, appuyée par l'ONU et l'UNICEF, a été présentée à Vienne, au Caire, Jérusalem, Buenos Aires, Montevideo, Paris, Hong Kong, Istanbul, Tokyo, Sydney, Varsovie et Rio de Janeiro.

Ce projet est né en 2001, quand Eva et Kalus Herlitz ont créé l'ours Buddy, une sculpture d'une matière synthétique renforcée avec de la fibre de verre, en collaboration avec le sculpteur autrichien Roman Strobl. Une année plus tard, une autre idée s’est concrétisée sur une des places de la ville : le cercle d’United Buddy Bears qui, ensuite, a commencé une longue tournée mondiale.

Dans le cadre de cette nouveauté dans la Vieille Havane, de nombreuses activités culturelles ont été organisées jusqu'au mois de mars. Parmi les propositions figurait la présentation de la compagnie infantile La Colmenita, avec une représentation théâtrale allégorique de l’exposition, ayant comme thème la paix et la tolérance entre les peuples.

L'exposition United Buddy Bears propose des parcours et, aussi, elle a convoqué le concours de dessin et de peinture « Décore ton Buddy Bear ». Des adolescents intéressés à représenter la façon de décorer un ours cubain, par le biais de la création plastique, participent à ce concours.