IIIIIIIIIIIIIIII
Le musée Emilio Bacardí
Par Lídice Valenzuela Traduit par Alain de Cullant
Santiago de Cuba possède le premier musée fondé à Cuba, inauguré le 12 février 1899 grâce au travail d'importantes personnalités de la localité, portant actuellement le nom de son plus grand mécène, Don Emilio Bacardi Moreau.
Illustration par : René Peña

La ville de Santiago de Cuba, à plus de mille kilomètres de La Havane, possède le grand honneur de compter le premier musée fondé à Cuba, inauguré le 12 février 1899 grâce au travail d'importantes personnalités de la localité, portant actuellement le nom de son plus grand mécène, Don Emilio Bacardi Moreau.

 

Emilio Bacardi Moreau, qui a consacré sa vie et son intelligence au sauvetage de la nationalité cubaine et à l'essor de la culture, s'est avéré fondamental dans la création de l'institution qui est née comme Musée et Bibliothèque de Santiago de Cuba.

 

Déclaré Monument Nationale en 1999, le musée a d’abord occupé les résidences 25 et 27 de la rue Santo Tomás. Deux ans après il a été transféré au numéro 13 de la rue San Francisco et, ensuite, au numéro 26 de la rue Enramadas.

 

Cependant aucun de ces immeubles ne réunissait les conditions pour la préservation des grandes valeurs qu’il thésaurisait. Les créateurs des deux institutions se sont donc adressés à la Mairie afin qu'on leur donne un bâtiment ayant les conditions nécessaires pour protéger les précieuses collections.

 

Les autorités ont alors cédées le terrain qu’occupait la Caserne de Dolores, dans le centre de la ville. Les travaux de construction ont commencé en 1922 et ils ont été terminés grâce à la ténacité de prestigieuses personnalités de l'intellectualité et de la population de Santiago. Il faut souligner les louables contributions apportées par Elvira Cape, l’épouse de Bacardi et ses amis.

 

Le Musée Emilio Bacardi Moreau, un des plus prestigieux centres culturels de la « Ville Héroïne » Santiago de Cuba, a été officiellement inauguré le 20 mai 1928. Il compte une collection de peintures européennes du Musée du Prado de Madrid en plus d’œuvres picturales de l'époque coloniale, certaines ayant plus de trois siècles.

 

Emilio Bacardi Moreau, un important intellectuel qui a conjugué les qualités de chroniqueur, d’écrivain et de patriote, a été déporté en deux occasions pour conspirer contre l'Espagne pour la liberté de l'Île. Cet homme, vénéré par les Santiagueros, a coopéré dans le sauvetage et la conservation de la maison natale du poète José María Heredia, il a fondé la Bande de Musique Municipale et il a créé l'Académie des Beaux Arts. On lui doit la mise en place de plaques commémoratives dans différents endroits de la ville pour rappeler des personnalités et des moments significatifs de la vie citadine.