IIIIIIIIIIIIIIII
Lettres de Cuba : Juillet 2014
Par Martha Sarabia Romero Traduit par Alain de Cullant
Avec l’illustration de ce numéro, nous apprécierons les trésors du Musée des Art Décoratifs.

La revue Lettres de Cuba est déjà en ligne avec le septième numéro de l’année 2014.  Juillet et Août sont les moins les plus chaud à Cuba et on a presque deux mois de vacances scolaires. Des activités culturelles sont prévues dans toute l’Ile. Le programme Rutas y Andares ou Arte en La Rampa à La Havane. Le projet Sendas à Cienfuegos ou le Festival des Caraïbes à Santiago de Cuba. On fête le 26 Juillet, un autre anniversaire des assauts des casernes Moncada et Carlos Manuel de Céspedes et l’acte central de commémoration aura lieu à Artemisa cette année. Il y aura aussi des premières de films cubains comme Meñique d’Ernesto Padrón ou Boccaccerias Habaneras, d’Arturo Sotto, le Festival International des Chœurs Corhabana 2014 et le Festival International de Cirque d’Été Circuba 2014 où l’on attend avec de grandes expectatives les membres de la compagnie russe Rosgoscirk, la plus grande du monde.

Cependant, il n’y a aucun doute que toute notre attention sera centrée sur Santiago de Cuba du 3 au 9 juillet, quand le Défilé du Serpent ouvre la 34e édition du Festival des Caraïbes, dédié cette année au Suriname.

Rencontre publie Paramaribo : le charme inconnu, de Julia Mirabal. C’est le premier article de cette journaliste qui a une profonde connaissance des Caraïbes : on apprécie beaucoup ces reportages à la télévision cubaine et notre revue souhaite publier une série des chroniques sur les pays et les femmes caribéennes.

Robin « Dobru » Raveles, le Poète National du Suriname, fut un fervent combattant pour l'identité culturelle et politique de son pays et des Caraïbes. Madeleine Sautié Rodríguez nous présente le livre Dobru, mon Suriname, notre Caraïbe de la Dr Cynthia Abrahams.  

Notre collaborateur Mr. Jean Maxius Bernard, Docteur en Anthropologie Sociale et Conseiller Culturel de l’Ambassade d’Haïti à Cuba propose le thème D’où vient la « tumba francesa » ? Déclarée patrimoine immatériel de l’humanité, la « tumba francesa » est un véritable métissage culturel. Il souligne : « De la proclamation de l’Indépendance d´Haïti (1er janvier 1804) à l’insurrection de La Demajagua - lancée le 10 octobre 1868 par Carlos Manuel de Céspedes - est créée une communauté d’origine franco-haïtienne dans la région orientale de Cuba, principalement sur les hauteurs de Santiago, d’Holguín et de Guantánamo. ».

Notre cher ami Víctor Manuel Sigué Castellanos, éditeur du site www.casadelcaribe.cult.cu depuis plusieurs années, évoque les 33 ans de la Maison des Caraïbes de Santiago de Cuba. Cette institution est une expression de la volonté de préserver le patrimoine de l'identité nationale et régionale.

Dans Interview, Aime Sosa Pompa converse avec Milagros Ramírez González, directrice générale du Ballet Folklorique de Oriente que vient de fêter ses 55 ans. Cette institution de la danse a surgi des plus profondes racines de la culture populaire et selon sa directrice : « Il y a encore beaucoup à découvrir, car la culture des Caraïbes, tout ce qui est venu d'Afrique, est très riche en tous les sens ».

Lettres  publie Vive la pensée indépendante ! de l’intellectuel jamaïcain Norman Girvan. Des réflexions sur le livre La pensée de New World : à la recherche de la décolonisation. C’est un texte extraordinaire que nous invite à approfondir sur divers aspects afin d’obtenir l’intégration de notre région. Il faut réfléchir quand il exprime que la décolonisation psychologique est la base de toutes les autres formes de décolonisation

Trésors parcours les salons du Musée des Arts Décoratifs grâce à la journaliste Yeneily García García. Le Musée National des Arts Décoratifs, inauguré le 24 juillet 1964, est situé au nº 502 de la rue 17, à l’angle de la rue D, dans le quartier havanais du Vedado, dans l’ancien palais de la comtesse de Revilla Camargo, María Luisa Gómez Mena. Il conserve plus de 33000 œuvres dans ses entrepôts et ses salles d'exposition, toutes ayant une grande valeur artistique et historique, provenant des règnes de Louis XV, de Louis XVI et de Napoléon III, ainsi que des pièces orientales du XVIe au XXe siècles.

Arts propose une approche de Yelanys Hernández Fusté et Lisván Lescaille Durand sur le changüi, un genre musical, né sur les rives de la rivière Guaso, à Guantanamo, et transmis de génération en génération. D’autre part, Graciela Chailloux dévoile les origines du steel band à Trinité et Tobago. Le steel band est composé de barils mis au rebut, transformés en instruments de musique grâce à la créativité magique d'un peuple, devenant un symbole de l'excellence en culture métisse de toutes les Caraïbes.

Ce mois-ci, Ana María Reyes exhibera le documentaire hispano-cubain « Cimarrón, historia de un esclavo » de Juan Carlos Tabío, Prix National de Cinéma 2014, dans la Maison de l’Afrique à la Vieille Havane

Au cours de la XXXIVe de la Fête du Feu, un hommage spécial sera rendu à Joel, notre collègu  José Luis Prado Ramírez fera la présentation du multimédia Joel James VIVE!  la dernière réalisation d’Ediciones CUBARTE.

Lire Martí publie la lettre de José Martí à son ami mexicain Manuel Mercado. Notre Apôtre exprime ses sentiments d’amitié les plus profonds quand il dit : « Voilà des années que vous ne voyez plus un mot tracé par moi, et pourtant, mon âme n'a pas de compagnon plus actif, ni de confident plus aimé que vous. »

Avec l’illustration de ce numéro, nous apprécierons les trésors du Musée des Art Décoratifs. 


Avec l’illustration de ce numéro, nous apprécierons les trésors du Musée des Art Décoratifs.