IIIIIIIIIIIIIIII
Lettres de Cuba: Avril 2014
Par Martha Sarabia Romero Traduit par Alain de Cullant
La journaliste Susana Mendéz converse avec le cinéaste Rigoberto López, président de la Présentation Itinérante du Cinéma des Caraïbes.
Illustration par : Ernesto Estévez

La revue Lettres de Cuba est en ligne avec le numéro d’avril 2014. Ce mois-ci le Festival International du Cinéma Pauvre revient dans le village de Gibara, province d’Holguín. Le cinéaste Lester Hamlet, continuateur de cette œuvre d’Humberto Solás, a confirmé que l'événement aura lieu du 25 au 27 avril.

Rencontres offre les réflexions de la Dr Graziella Pogolotti à propos du centenaire de la Premier Guerre Mondial, donc elle souligne « Pour ses dimensions et pour l'utilisation de technologies modernes et létales, la guerre de 14 signalait un changement historique ».

D’autre part, Reynaldo González Villalonga nous présente l’article José María Heredia et la Conspiration Los Rayos y Soles de Bolívar, où il recueille des moments significatifs du jeune poète dans la ville de Matanzas.

Grâce à la gentillesse de Monsieur Jean Erich René, Ministre conseiller de l’Ambassade d´Haïti à Cuba, nous avons eu l’autorisation de publier son article Le Carnaval à Haïti et le Pluralisme social du Président Martelly apparu dans le Bulletin de l’Ambassade d’Haïti à Cuba. Le but d’organiser le Carnaval chaque année dans une ville de province, permet d’entreprend une vaste opération de chirurgie esthétique des villes pour arriver enfin à l´uniformisation du Corps Social haïtien.

Lettres propose la lecture du poème Descente des croix de la poétesse cubaine Fina García Marruz. Pris du livre Poésie Cubaine 1980-2000, traduit par Modesta Suarez et Florence Olivier, Bacchanales No 24, Revue de la Maison de la Poésie Rhône-Alpes.

Dans Interview la journaliste Susana Mendéz converse avec le cinéaste Rigoberto López, président de la Présentation Itinérante du Cinéma des Caraïbes.

Trésors est dédiée à la ville de Cienfuegos, Patrimoine Mondiale de l’UNESCO. Le journaliste Jésus Risquet Bueno exprime que ce qui confère le plus de gloire à la Forteresse du Château de Jagua qui garde l'entrée de la Baie de Cienfuegos depuis 1745, ne sont pas ses pierres à la preuve des obusiers ni la puissance de son artillerie, mais la fameuse légende de la Dama Azul, qui a perduré pendant des siècles. De l’autre ­côté, Mireya Ojeda Cabrera affirme que Le Palais de Valle est la fierté des habitants de Cienfuegos.

Arts offre un compte-rendu à propos des Biennales de La Havane. La spécialiste Clotilde Serrano souligne que la Biennale est une importante référence de la région et du monde dans le domaine des arts visuels ayant l'intention de donner un espace aux créateurs et aux œuvres du Tiers-monde.

Le critique cinématographique Joel del Río propose un approfondissement sur l’œuvre du réalisateur Juan Carlos Tabío qui vient de recevoir le Prix National de Cinéma. Ce prix confirme l’essence très cubaine et transcendantale de son apport.

Le Troisième Découvreur à la Maison d’Afrique de notre collaboratrice Ana María Reyes Sánchez s’agit de la présentation d’un film d’Oscar Valdés, comptant un scénario de Miguel Barnet basé sur Don Fernando Ortiz, le vénérable génie de l’ethnologie cubaine, témoin et acteur exceptionnel du processus de formation et consolidation de l’identité nationale.

Dans Lire Martí, nous publions la lettre de Notre Apôtre écrite à Montecristi, 25 mars 1895, adressée à son ami M. Federico Henriquez y Carvajal où il réaffirme : « Pour moi, la patrie ne sera jamais triomphe, mais agonie et devoir. »

Ce numéro est illustré avec l’œuvre du plasticien Ernesto Estévez.