IIIIIIIIIIIIIIII
Les empreintes du pirate Henry Morgan à Camagüey
Par Yolanda Ferrera Sosa Traduit par Alain de Cullant
Le célèbre pirate anglais Henry Morgan a attaqué la ville de Santa María del Puerto del Príncipe, l’actuelle ville de Camagüey, le 29 mars 1668.
Illustration par : Julio Trujillo

Le célèbre pirate anglais Henry Morgan a attaqué la ville de Santa María del Puerto del Príncipe, l’actuelle ville de Camagüey, le 29 mars 1668. Ses intentions initiales étaient l'assaut de La Havane avec une flotte de 10 navires et de 700 hommes, mais en raison du système défensif de la ville contre les attaques possibles des flibustiers, il a changé ses plans, ordonnant de lever l’ancre et de partir en direction de l’Île des Pinos.

Après le réapprovisionnement et le réparation de ses bateaux, il s’est dirigé vers la région de Santa María del Puerto del Príncipe, débarquant à Santa María, sur les terres de l’actuelle municipalité de Santa Cruz del Sur.

Un prisonnier capturé dans l’Île des Pinos s'est échappé et a communiqué le plan des pirates au curé Francisco de Galcerá, celui-ci est parti à Puerto Príncipe pour avertir du danger imminent qui pesait sur la ville. Les habitants ont préparé la défense. Ils ont coupé les arbres dans les environs et ils ont placé les troncs sur les chemins pour empêcher l'avance des envahisseurs. Ils ont également préparé un système d’embuscade pour créer un cercle défensif.

Cela n’a pas empêché les pirates de franchir les barricades et les affrontements sont arrivés jusque dans les maisons, où les vaillants habitants ont offert une résistance acharnée. Henry Morgan et ses hommes ont pris Puerto Príncipe, ils ont enfermé les survivants dans certaines églises et, ensuite, toute la ville a été victime d'un pillage total et implacable. Ils ont incendié la ville et ils ont exigé un tribut de cinq cents bœufs avant de se retirer, craignant l'arrivée des renforts en provenance de la ville de San Cristóbal de La Habana.

Henry Morgan n'a pas été le seul brigand des mers qui a attaqué l'ancienne ville de Santa María del Puerto del Príncipe, finalement située dans le fief du Cacique Camagüebax, entre les rivières Tinima et Hatibonico, dans le centre du territoire. Les fondateurs de la ville l’avaient d’abord établi sur la côte nord du territoire et, parmi d’autres motifs, ils avaient décidé de la placer vers l'intérieur, pour éviter une telle menace. Cela n’a servi à rien. Les pirates sont quand même arrivés jusqu’à la ville, ouvrant des chemins sur leur passage, et la réduisant en cendres.

Les derniers jours du mois de mars, ainsi que d’autres dates, apportent aux habitants de Camagüey le souvenir de si tristes événements comme l'assaut d’Henry Morgan à la région, des événements qui, avec le passage du temps, se sont convertis en sources qui nourrissent son patrimoine historique judicieusement étudié et préservé par les actuelles générations.