IIIIIIIIIIIIIIII
La Maison Natale d’Ignacio Agramonte y Loynaz
Par Miozotis Fabelo Pinares Traduit par Alain de Cullant
La Maison Natale d’Ignacio Agramonte y Loynaz, dans la ville de Camagüey, un centre historico-culturel depuis quarante ans.
Illustration par : Julio Trujillo

La Maison Natale d’Ignacio Agramonte y Loynaz, dans la ville de Camagüey, fonctionne comme un centre historico-culturel depuis quarante ans.

L’ancienne demeure couverte de tuiles rouges, portant le numéro cinq dans la rue La Soledad, en face du couvent de La Merced, au cœur de l'ancienne Ville de Santa María del Puerto del Príncipe, a récupéré son apparence seigneuriale originale grâce à un travail de restauration soigné, conclu le 11 mai 1973 à propos du Centenaire de la mort en combat d’El Mayor.

Le président de l'Institut d’Histoire de Cuba de l’époque, Jorge Enrique Mendoza, un éternel agramontino, a ouvert les portes de la maison et il a commenté « Plus qu'un musée conventionnel et silencieux, cette maison est appelée à être une leçon vivante de l'histoire de notre processus révolutionnaire, de l’histoire de notre pensée politique, de la dialectique du processus historique cubain ».

Ignacio Agramonte est né dans cette maison le 23 décembre 1841, elle fait partie du patrimoine familial jusqu’à l’éclatement de la Guerre des Dix Ans, quand le gouvernement colonial espagnol l’a confisqué, ainsi que tous les biens de la famille.

Actuellement, la Maison/musée possède trois salles d'exposition permanente à l’étage, montrant des exemples du mobilier et de l’art décoratif du XIXe siècle, des objets personnels d’Agramonte et de sa famille, ainsi que des photos et des documents sur la vie, l’histoire militaire et les luttes indépendantistes de l’époque.

Au rez-de-chaussée se trouvent un salon pour les conférences, des salles d’expositions et un patio central, dédié à l'animation culturelle.

Durant ces quarante 40 ans en tant que centre historico-culturel, la Maison Natale d’Ignacio Agramonte a été visité par plus d’un million de personnes, dont plus de 46 700 étrangers, également intéressés par l'histoire et les valeurs patrimoniales du vieux Camagüey.