IIIIIIIIIIIIIIII
Fernanda : un état de grâce
Par Maya Quiroga Traduit par Alain de Cullant
Fernanda y el extraño caso del Dr. X & Mr. Jai du metteur en scène cubain Mario Rivas est le premier film numérique produit par les Studios d'Animation de l'ICAIC.
Illustration par : Eduardo Ponjuán

Depuis le 20 octobre, le Circuit National des Premières projette le long-métrage numérique Fernanda y el extraño caso del Dr. X & Mr. Jai (Fernanda et l'étrange cas du Dr X & de M. Jai), une œuvre de Mario Rivas (Villa Clara, 1939), produite par les Studios d'Animation de l'Institut Cubain de l’Art et de l’Industrie Cinématographique (ICAIC).

Fernanda y el extraño caso del Dr. X & Mr. Jai  est le premier film numérique produit par les Studios d'Animation de l'ICAIC depuis 2003, quand  la première de Más Vampiros en La Havana (Plus de Vampires à La Havane), du réalisateur Juan Padrón a eu lieu à Cuba.

La première nationale de Fernanda…, un film d’animation en 2D au moyen du programme Flash, ont eu lieu simultanément dans les salles de cinéma Charlie Chaplin et 23 à 12, en hommage à la Journée de la Culture Cubaine.

Selon Esther Hirzel, directrice des Studios d'Animation de l'ICAIC, la production de l’œuvre a durée d’un an et demi et a été « une expérience très forte et importante du point de vue de l'animation ».

La naissance de Fernanda

Le populaire personnage de Fernanda, une petite fille détective cubaine, a vu le jour en 2005. Vingt courts-métrages de treize minutes ont été produits jusqu’à ce jour, une série qui a commencé avec les chapitres : El fraude escolar, Las matas perdidas et La fiesta de disfraces.

Les personnages faisant partie de la saga de Fernanda ‒ Yagruma, Tocho et Rastillo - sont le résultat de la matérialisation d'un rêve de Daniel Rivas, le fils du réalisateur de dessin animé Mario Rivas, l'auteur du long-métrage Fernanda et l'étrange cas du Dr X & et de M. Jai.

Il se peut que dans le futur Tocho et Cuzo soient les protagonistes de quelques suites de cette série populaire qui est arrivée à la télévision nationale. Comme le dit Rivas : « Fernanda est en état de grâce. Elle a été très bien accueillie dès le premier moment ».

Mario Rivas, qui a dédié près de quatre décennies de sa vie à son travail dans les Studios d’Animation, dit se sentir « très heureux que son personnage plaise aussi bien aux enfants qu’aux adultes. C’est la chose la plus importante pour un créateur. Cela m’a poussé à faire dix nouveaux chapitres et, si possible, un autre long-métrage de Fernanda ».

Le réalisateur attribue le succès de Fernanda au fait que chaque chapitre résolve un cas policier, à un niveau infantile, mais non sans intertextualité avec le cinéma du film noir et classique de la cinématographie mondiale tels que Casablanca et Le Faucon maltais. Fernanda est une admiratrice des personnages littéraires Hercules Poirot et Sherlock Holmes ainsi que de la romancière Agatha Christie.

C’est pour cette raison que la bande sonore originale de Fernanda… fait référence au film noir, avec une base de jazz dans laquelle la conga et la rumba ne manquent pas. La bande sonore a été composée par Rafael Guzmán, un professeur de l'Institut Supérieur de l’Art et un musicien polyvalent.

Fernanda et l'étrange cas du Dr X & et de M. Jai

Des nouveaux personnages apparaissent dans ce film, tels qu’un petit garçon espagnol appelé Francisco, qui devient l'antagoniste de Fernanda. En outre, on présente certaines situations négatives avec l’enfant Jaime Jai, ayant d’évidents troubles de la personnalité qui, heureusement, sont résolues à la fin de l'intrigue. Tout cela semble très sérieux, mais le film a été réalisé avec l’intention de divertir et d’amuser les enfants.

Comme dit la synopsis du dessin animé, Fernanda s’affronte cette fois à une série de faits ayant lieu dans les laboratoires où travaillent des enfants scientifiques où, également, il y a des situations étranges avec des plantes et des animaux mutants.

Du point de vue de Mario Rivas, c’est la valeur de l'amitié, de la solidarité et du travail en équipe, l'importance d'apprendre quelque chose de nouveau chaque jour et de partager des expériences et des connaissances entre tous, chaque jour, améliorent les êtres humains.

Une coproduction entre Cuba et le Venezuela

Fernanda et l'étrange cas du Dr X & de M. Jai est une coproduction entre les Studios d'Animation de l'ICAIC et la maison de production vénézuélienne Albatros S.A., engagée aussi dans d'autres nouveaux films d’animation réalisés actuellement par les deux pays.

Sur ce sujet, Armando Alba, chef de production des Studios de l'ICAIC et éditeur du film a commenté : « Le thème de la coproduction répond à une stratégie en matière de licences pour les logiciels employés, dans ce cas, le paquet d’Adobe ».

Pour ce qui est du montage du film, Armando Alba a expliqué que ce fut une expérience très amusante et gratifiante, depuis l'édition des voix jusqu’à l'assemblage des plans. « Il s'agit d'un travail d'équipe qui ne serait pas possible sans la présence des animateurs, des photographes, des créateurs des effets sonores et de nombreux autres spécialistes. En plus, le dessin animé n'offre aucun frein à la créativité quant aux lieux et aux effets spéciaux ».

Les nouvelles productions des Studios d'Animation

Selon Esther Hirzel, Fernanda… est le premier des quatre longs-métrages numérique qui seront étrennés prochainement à Cuba.

Pour avril 2014 est prévue la première tant attendue de Meñique (une œuvre d'Ernesto Padrón avec une musique composée par Silvio Rodríguez), la plus complexes des productions depuis 2007 jusqu’à ce jour, car c’est le premier film cubain entièrement réalisé avec la technologie 3D, réalisé avec la maison de production galicienne Ficción Producción.

Pour la fin de 2014, en coproduction avec Albatros S.A., on prépare aussi Samuel y el agua (Samuel et l'eau), ayant comme antécédent la série animée Samuel y las cosas (Samuel et les choses). Ce long-métrage est lié à la perte de l’eau sur la planète.

Le dernier des films est financé par Zootropo Producciones et est intitulé Kaporito, el guardián de la montaña (Kaporito, le gardien de la montagne). C'est un animé ayant un contenu écologique qui parle d'un ours en danger d'extinction.

Esther Hirzel est heureuse de ce qui a été réalisé au cours de la dernière décennie, depuis que les Studios d'Animation ont été transférés dans un bâtiment rénové, situé dans la rue 25 dans le quartier havanais du Vedado.

« Quatre générations de réalisateurs coexistent dans les Studios d’Animation. Mario Rivas fait partie de cette continuité historique dans l'animation cubaine. Nous avons plus de 50 ans d'expérience. Il y a encore des insatisfactions avec le thème des histoires et des scenarii pour les dessins animés, mais nous comptons un jeune talent qui utilise la technologie comme outil de création ».

Le film Fernanda et l'étrange cas du Dr X & de M. Jai  est inscrit dans la compétition du Festival du Nouveau Cinéma Latino-américain. Pour l'instant, nous avons de grandes espérances avec la première de ce film cubain de 95 minutes, avec les voix de populaires acteurs cubains tels que Irela Bravo, Carlos Cabal, Rigoberto Ferrera, Mayckell Chávez, Ana Nora Calaza, Xiomara Palacios, Leonor Cabal et Osnildo Fundora.