IIIIIIIIIIIIIIII
Lettres de Cuba: Octobre 2013
Par Martha Sarabia Romero Traduit par Alain de Cullant
L’illustration de ce numéro est un hommage au peintre Mario Carreño à l’occasion du centenaire de sa naissance.
Illustration par : Mario Carreño

Le 20 octobre est la date choisie pour fêter la Journée de la Culture Cubaine car ce jour-là, en 1868, notre Hymne National a été chanté pour la première fois à Bayamo. À partir de ce moment le chant composé par Perucho Figueredo avec une orchestration de Manuel Muñoz Cedeño, a présidé tous les actes du mouvement indépendantiste et, aujourd'hui, c’est l'expression du caractère patriotique de notre peuple.

L’illustration de ce numéro est un hommage au peintre Mario Carreño à l’occasion du centenaire de sa naissance. Son œuvre pourra être appréciée au Musée National des Beaux-arts de La Havane du 4 octobre au 4 janvier 2014.

Rencontres dédie un espace au compositeur Richard Wagner à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. Le chercheur Salvador Arias nous approche à l’appréciation de José Martí à propos de l’œuvre de Richard Wagner dans Escenas norteamericanas où le musicien est le compositeur non cubain qu’il cite et commente le plus.

La journaliste Josefina Ortega nous raconte le séjour de Vladimir Maïakovski à La Havane, le samedi 4 juillet 1925.

On présente aux lecteurs un extrait biographique d’Alba de Céspedes, la petite-fille du patriote cubain Carlos Manuel de Céspedes qui est considérée une des principales écrivaines italiennes du XXe siècle.

Lettres offre un article de l’écrivain Antón Arrufat, Prix National de Littérature, à propos de l’attraction ou de la fascination pour les portraits dans l’œuvre de Julián del Casal.

Dans Interview, la journaliste María del Carmen Mestas propose les réflexions du célèbre guitariste et compositeur de flamenco Paco de Lucía lors de sa dernière visite à La Havane quelques années auparavant. À propos de notre pays, il a souligné : « Pour moi, Cuba a une place très spéciale ; j'aime son peuple, ses plages et sa musique. Je suis un fervent admirateur de Leo Brouwer, qui est une véritable idole dans le monde de la guitare ».

Paco de Lucía est à La Havane afin de prendre part au Ve Festival International de Musique de Chambre Leo Brouwer et les cubains auront l’exceptionnelle occasion d’assister à son concert au Théâtre Karl Marx.

Trésors dévoile l’histoire de Rosa Castellanos Castellanos, une femme qui représente l'esprit de la mambisa cubaine.

D’autre part, la chercheuse María Caridad Pacheco González qualifie Eloy Alfaro et José Martí comme deux des plus grandes personnalités de l'histoire de l'Amérique Latine au XIXe siècle.

Les Arts propose l’article Marcelo Pogolotti, le regard du peintre de la docteur Graziella Pogolotti où elle exprime que : « Pour Marcelo Pogolotti, la recherche dans le domaine de la théorie et de la critique répondait, dans un même temps, à une vocation et à une nécessité. »

Le Docteur José Loyola Fernández aborde les origines du conservatoire Amadeo Roldán ; il affirme : « La genèse de l'apparition du Conservatoire Municipal à La Havane est le résultat d'un riche et intéressant processus de développement de l'enseignement de l'art musical dans notre pays. »

La musique de Nuestra América : L’excellence d’une génération est un hommage à cet ensemble vocal cubain qui fête son 40e anniversaire.

Lire Martí, propose la lettre de notre Apôtre à son ami Manuel Mercado, écrite au Guatemala, le 8 mars 1878.  Extrait de Il est des affections d’une pudeur si délicate… Lettres de José Martí à Manuel Mercado. Traduites et annotées par Jacques-François Bonaldi. Paris, Mondadori, 2005. pp.119-126