IIIIIIIIIIIIIIII
La musique de « Nuestra América »: L’excellence d'une génération
Par Martha Sarabia Romero Traduit par Alain de Cullant
Nuestra América est considéré comme l'un des meilleurs groupes vocal et instrumental du pays, avec un travail professionnel sérieux et soutenu pendant ces 40 ans de vie artistique.
Illustration par : Mario Carreño

À Diego

Un après-midi de septembre à Cardenas, la ville où Narciso López a hissé pour la première fois notre drapeau sur l'hôtel La Dominica, j’ai fait la connaissance de Thais Rodríguez, le nouveau membre du groupe Nuestra América, le fille de Rubén Rodríguez, un des fondateurs. À ce moment je lui ai demandé quelque chose de presque impossible, pouvoir écouter Nuestra América avant de repartir dans moins de trois jours. Etant donné que tout est possible à Cardenas, Thais et Ruben, en représentation de l'ensemble du groupe, sont venus dans le musée Maison Natale José Antonio Echevarria pour offrir quelques chansons des membres de la Nueva Trova et de leur compositions. Ensuite ils m'ont donné le disque Cuando vayamos al mar, de la maison discographique Unicornio, nominé aux Prix Cubadisco en 2007, de la part de Luis Llaguno, le directeur du groupe, alors que Loly Marquez m'envoyait le dossier du 40e anniversaire de Nuestra América.

Quand nous nous référons à la fondation de la Nueva Trova, dans les années 1970, nous pensons à Silvio Rodríguez, Pablo Milanés ou Noel Nicola, c'est-à-dire à ceux qui étaient les membres du Groupe d’ Expérimentation Sonore ou à Vicente Feliú, Augusto Blanca ou Sara González, ces chanteurs qui allaient de place en place avec leur guitare où leurs chansons se convertissaient en hymnes pour l'homme nouveau. Sous cette influence, à Cuba, le mouvement des artistes amateurs avait une forte présence dans tous les endroits du pays et dans les écoles et les universités se sont formés des groupes comme Moncada et Nuestra América, composés d’adolescents qui se sont également intégrés à ce mouvement d’avant-garde de la nouvelle chanson.

Maintenant en octobre, on fête le 40e anniversaire de ce groupe vocal qui est apparu grâce à des jeunes adolescents et adolescentes qui ont entrepris un travail artistique dans leur école et qui ont transcendé comme des fidèles représentants de la nouvelle génération qui se forgeait.

Silvio Rodríguez, Prix National de Musique, une des plus grandes icônes de la Nueva Trova à Cuba et en Ibero-Amérique rappelle : Nuestra América est apparu entre Cardenas et Varadero, au début des années 1970, quand ses très jeunes membres suivaient leurs études secondaires. Je le sais parce que j’ai été les chercher personnellement dans l'école où ils étudiaient pour leur demander de faire partie du Mouvement de la Nueva Trova. Ils se sont joints à notre jeunesse chantante et ils ont également continué jusqu’à l'université, où ils se sont diplômés dans leurs carrières respectives. Il faut dire qu'en dépit de tant d'activités musicales, ils étaient suffisamment intègres pour ne pas suspendre un seul cours. En même temps ils nous ont étonné tous les ans, quand ils ont conquis la première place dans le Mouvement National des Amateur durant onze ans consécutifs. (1)

C’est à dire que ces adolescents qui ont joint leurs voix à l'école sont les fondateurs du mouvement de la Nueva Trova dans le pays et son directeur, Luis Llaguno Pérez (2), a été le président dudit mouvement dans la province de Matanzas au cours des années où ce mouvement a existé en tant qu'organisation et il était membre de l'Exécutif National de celui-ci.

En 1984, ils se sont dédiés entièrement à la création artistique en tant que professionnels, après que tous les membres aient accompli leur Service Social dans leurs diverses professions. Lors de cette nouvelle étape en tant que professionnels, ils suivaient les cours de Niveau Moyen de Musique, tous obtenant leurs diplômes dans différentes spécialités : guitare, guitare basse, percussions et piano. Grâce à Silvio Rodríguez, ils ont commencé leur vie professionnelle avec un magnifique concert dans le Théâtre National de Cuba. Leur production discographique a été en grande partie sous la direction musicale de ce grand artiste cubain qu’est le maestro Frank Fernández.

La distinction du groupe est le travail vocal ainsi que la sobriété, le lyrisme et la cubanité. La gamme des genres musicaux et des rythmes comprend des chansons latino-américaines, des chansons de la trova ainsi que des compositions des membres du groupe. Une autre caractéristique qui les distingue est l’interprétation de chansons en anglais, en français et en portugais.

Le groupe Nuestra América est un des fondateurs de l'agence ARTEX à Varadero, il a apporté des revenus considérables en devises pendant de nombreuses années avec ses concerts dans les hôtels de tourisme international. Maintient il maintient ce travail essentiellement dans l'hôtel Sandals Royal Hicacos de Varadero, offrant aussi des concerts de Noël et d’autres types dans différents hôtels de la station balnéaire. Ses membres font partie des groupes de concerts de l'Institut National de la Musique et, actuellement, ils font partie du catalogue des artistes de la compagnie provinciale de musique Rafael Somavilla de Matanzas.

Nuestra América a réalisé des tournées internationales en Allemagne, au Canada, en Espagne, en Argentine, au Mexique et dans les Caraïbes, sans oublier qu'ils ont apporté leurs chansons dans les missions internationalistes en Angola et au Nicaragua dans les années 1980.

Pendant ces 40 ans de vie artistique, il est considéré comme l'un des meilleurs groupes vocal et instrumental du pays, avec un travail professionnel sérieux et soutenu.

« Depuis sa création Nuestra América a grandi et mûri, changé certains membres, élargi son monde instrumental, a assumé la musique comme une profession, mais il n'a jamais abandonné son grand atout : le travail vocal. Notre Amérique est l’excellence de ma génération de chanteur ». Silvio Rodríguez.

Notes :

(1) Présentation du CD Cuando Vayamos al mar, de la maison discographique Unicornio, des studios ABDALA.

(2) Luis Llaguno Pérez est actuellement le président de la filiale provinciale de Musique de l’Union des Écrivains et des Artistes de Cuba (UNEAC).