IIIIIIIIIIIIIIII
René est libre !
Par Ramón Labañino Traduit par Alain de Cullant
La joie nous submerge et avec elle l’optimisme que l'amour et la vérité vainquent toujours les injustices !
Illustration par : Antonio Guerrero

Nous avons tous reçu cette bonne nouvelle avec optimisme, avec joie ; parce que la liberté tant attendue de l'un de nos frères est devenue une réalité. Il était temps après tant de retard et d'injustice ! Tout d'abord, nous nous sentons plus soulagés que la vie de notre compañero ne soit plus en danger car il ne doit pas rester une seconde de plus sur cette scène entourée des menaces que nous connaissons.

Avec lui, nous quatre nous nous sentons aussi un peu libres. C'est comme si une partie de nous était déjà à la maison, avec nos familles et nos amis, au sein de notre peuple, avec nos frères et nos sœurs du monde.

René est notre avancée. Il apporte l’accolade et l'affection des Cinq à chacun d'entre vous. Avec sa présence, nous sommes Les Cinq : Lors de chaque action qu’il réalise pour le bien de Cuba et de l'humanité, dans ses nouvelles responsabilités et tâches, dans ses nouvelles missions et rêves. Il sera là jusqu'à ce que finalement Les Cinq soient libres sur cette terre que nous aimons tant.

La joie nous submerge et avec elle l’optimisme que l'amour et la vérité vainquent toujours les injustices !

Nous vaincrons !

Cinq accolades éternelles !