IIIIIIIIIIIIIIII
Lettres de Cuba : Août 2013
Par Martha Sarabia Romero Traduit par Alain de Cullant
Le Commandant en Chef Fidel Castro Ruz fêtera son 87e anniversaire le 13 août, donc Lettres publie l’essai autobiographique qui ouvre son livre La Victoria estratégica.

Le peuple de Cuba vient de commémorer le 60e anniversaire de l’assaut aux casernes Moncada à Santiago de Cuba et Carlos Manuel de Céspedes à Bayamo.

Des présidents latino-américains et des premiers ministres des pays de l’ALBA et des Caraïbes ont exprimé l’importance de ce fait historique dans l’intégration de notre Amérique aujourd’hui ainsi que le rôle du leader de la Révolution Cubaine, le Commandant en Chef Fidel Castro Ruz, qui fêtera son 87e anniversaire le 13 août, donc Lettres publie l’essai autobiographique qui ouvre son livre La Victoria estratégica.

Nous avons aussi rendu hommage au Commandant Hugo Chávez Frías le 28 juillet, date de sa naissance. Le complexe Morro-Cabaña, Patrimoine Mondial de l’UNESCO, a pris la décision de remémorer les vingt-huit de chaque mois, lors de la cérémonie du canon de vingt et une heures, la présence du leader de la Révolution Bolivarienne à Cuba. 

Il a eu lieu divers activités à Santiago de Cuba et à Bayamo pendant la deuxième quinzaine de juillet. Miguel Barnet, président de l’Union des Écrivains et des Artistes de Cuba a fait l’appel pour le 8e Congres de l’organisation au Front Oriental ; Le sculpteur Enrique Ávila et son équipe ont dévoilé une sculpture du Commandant Juan Almeida Bosque sur la façade du Théâtre Heredia donnant sur la Place Antonio Maceo ; Le site d’El Cobre a été déclaré patrimoine de la nation ; La galerie La Confronta a été inaugurée. Le musée 26 juillet et les maisons aux alentour ont été restaurées. Le carnaval de Santiago a eu lieu malgré les dégâts de l’ouragan Sandy. Parmi tous ces événements, on a choisit ce mois-ci un article sur la sculpture du Cimarron d’Alberto Lescay et un autre sur le Carnaval de Santiago. 

Rencontres ouvre la section avec une chronique de Leonardo Depestre Catony sur la visite de l’actrice française Martine Carol et de son mari le réalisateur Christian-Jaque durant quatre jours à La Havane. 

Le journaliste Ciro Bianchi Ross affirme que le mafieux Al Capone est venu à Cuba en 1928 pour superviser l'achat d’alcools introduits clandestinement aux Etats-Unis. Il révèle son séjour à l’hôtel Sevilla et à La Havane. Il nous reste encore à dévoiler le mystère d’une maison à Varadero appelée « La Casa de Al » où il y a un bar-restaurant aujourd’hui et sur la carte de présentation de cet établissement on peut lire : « Dans cette maison a séjourné Al Capone et elle a servi au stockage d’alcool pendant la prohibition ». À qui appartenait cette demeure, est-ce à la demande d’Al Capone que cette maison a été bâtie ? Il n’y a pas de doute qu’elle est très bien placée pour le trafic illégal d’alcool.

On vous approche à la vie et l’œuvre du docteur cubain Julio Jané Jané. Né à Guantanamo, il a fait ses études à Paris et il fut l'assistant de Madame Curie. 

Dans Interview la journaliste Rachel D. Rojas converse avec le professeur de piano Salomón Gadles Mikowsky lors de la Ière Rencontre des Jeunes Pianistes à La Havane.

Lettres publie l’essai autobiographique qui ouvre le livre La Victoria estratégica, écrit par le Commandant en Chef Fidel Castro, paru en France sous le titre Les chemins de la victoire. Cet ouvrage est dû aux éditions Michel Lafon et la traduction a été réalisée par Marie Moskowski.

Trésors parcours trois forteresses de la ville de La Havane. Un puissant système défensif colonial établi le long de la côte, depuis le château de La Chorrera jusqu’au Torreón de Cojímar. Alors que le Torreón de San Lazaro a accompli son rôle défensif jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle

Par contre, le château del Principe érigé sur la Loma de Aróstegui et le château de Santo Domingo de Atarés sont une conséquence de la prise de La Havane par les Anglais en 1762.

Arts présente Le Carnaval de Santiago : Symbole de la culture populaire du journaliste Pedro de la Hoz. Il qualifie la conga comme la plus grande tradition de cette ville de l’orient cubain.

Le Monument au Cimarron est un hommage aux centaines d'hommes et de femmes qui ont préféré mourir plutôt que d'être esclaves. Cette œuvre est une idée originale du plasticien Alberto Lescay qui, à partir des recherches historiques de Joel James Figarola, ont proposé ensemble, en 1997, de lever dans le Cerro del Cardenillo, près du village d’El Cobre, un monument parrainé par la Division des Projets Culturels de l'UNESCO, la Fondation Caguayo et le Gouvernement de la province de Santiago de Cuba.

Notre directeur artistique Jorge Luís Rodríguez Aguilar exprime dans son article Les portes d’un dessinateur « qu’elles sont les frontières de l'imagination, c’est l'utopie de franchir les limites. »

Lire Martí propose la deuxième partie de « Madre América », traduit par Jean Lamore. C’est le discours que prononça Martí le 19 décembre 1889 dans la Société Littéraire Hispano-américaine en honneur des délégués de la Conférence internationale américaine réunie à Washington.

 Les lecteurs peuvent apprécier les œuvres de l’artiste Luís Toledo del Río  dans  l’illustration de la revue.

.