IIIIIIIIIIIIIIII
Le Château del  Príncipe
Par Eusebio Leal Spengler Traduit par Alain de Cullant
Le château del Principe érigé sur la Loma de Aróstegui est aussi une conséquence de la prise de La Havane par les Anglais en 1762.

Parmi la série de forteresses érigées après la prise de La Havane par les Anglais, comme San Carlos de La Cabaña et le Château de Atarés, je ferai référence à celle qui est totalement hors de la zone intra-muros, celle définie par les murailles qui entouraient la ville autrefois. Il s’agit d’une édification qui a joué un rôle décisif et déterminant car elle se trouvait sur l’une des plus hautes collines de la ville ; déterminant car La Havane est entourée par une série de petites élévations telles que Jesús del Monte, toute la zone de La Vibora, Guanabacoa, Jaruco et, dans cette direction, celle de l’ancien Campo Vedado, apparaissent quelques hauteurs que nous apercevons à peine aujourd'hui.

Par exemple, on a  l'ancienne colline de Pirotecnia où avaient lieu les pratiques militaires des explosifs et qui est aujourd'hui le siège du Rectorat et des principaux bâtiments de l'Université de La Havane, une sorte de petite Acropole au coeur de la ville. Un peu plus loin, sur une autre colline, se trouve l’hôpital « Général Calixto García ».

De là on se rend compte que l’on se trouve en altitude car on voit clairement un très vaste secteur de La Havane, encore plus lorsque nous montons au Château del Príncipe, sur l'ancienne Loma de Aróstegui.

C’est l'un des plus anciens noms de famille de La Havane et il était commun que l’on nomme les terres avec les noms et les prénoms des seigneurs du cabildo qui possédaient des manoirs de la région de La Havane, des lieux fertiles pour la culture.

Le château érigé à cet endroit qu'est aussi une conséquence de la prise de La Havane par les Anglais en 1762, porte le nom du Prince Carlos IV, a qui il a été dédié.

C'est vraiment une très belle forteresse, préparée avec un système spécial de souterrains qui la mettait en communication avec tous les postes avancés et les autres sections plus éloignées du château. Maintenant, quand nous prenons l’ancienne Avenue de los Presidentes, on peut voir les coupes où se trouvent les silhouettes des tunnels faits en briques rouges et desquels ont été réalisés tant d'études intéressantes. Depuis le haut du château del Príncipe, on a  la vision la plus splendide de la ville intra-muros, les restes de la muraille à partir du Champ de Mars, car le château préside pratiquement l’ancien paseo (promenade) extra-muros de Carlos III, commençant avec deux colonnes à l’angle des rues Reina et Belascoain.

Un paseo plein de fontaine qui allait précisément à la maison de repos des capitaines généraux, l’appelée Quinta de los Molinos, un endroit célèbre par tous, reculé de la plus ancienne zone de la ville et en dont le paysage a été recréé par les graveurs et les chroniqueurs d’antan, car le paseo militaire était vraiment une des plus belles choses que l’on pouvait voir dans cette partie de La Havane la plus moderne de l’époque.