IIIIIIIIIIIIIIII
Poésie de Dulce María Loynaz
Par Dulce María Loynaz Traduit par E. Dupas
Les poèmes « Dans mon vers je suis libre » et « Cataclysme » de Dulce María Loynaz , Prix Cervantes de Literatture 1992.
Illustration par : Ever Fonseca

 Dans mon vers je suis libre

 

Dans mon vers je suis libre : il est ma mer.

Ma mer vaste et dénuée d'horizons...

 

Dans mes vers je marche sur la mer,

Je chemine sur les vagues dédoublées

D’autres vagues, et d'autres vagues. Je marche

Sur mon vers; je respire, je vis, je croîs

En mon vers et en lui mes pieds ont

Un chemin et mon chemin une direction et mes

Mains ont de quoi tenir et mon espoir

 

De quoi espérer et ma vie a son sens.

 

Je suis libre en mon vers et il est libre

Comme moi. Nous nous aimons. Nous nous avons.

 

En dehors de lui je suis petite et m'agenouille

Devant l'oeuvre de mes mains, la

Tendre argile pétrie entre mes doigts...

A l'intérieur de lui, je m'élève et je suis moi même.

  

Cataclysme

 

Le soleil a craqué

Et un ruisseau d'or tombe

Sur mon coeur.

 

C'est un or brûlant

Qui saute sur les nuages

Se brise en étincelles,

Qui mord mon sein

Avec beaucoup de petites dents incendiées.

 

Le soleil a craqué

Et saigne dans la lumière

Et je me noie

 

Je meurs de soleil !