IIIIIIIIIIIIIIII
Face à l’achat de Cuba par les États-Unis, à sa médiation devant l’Espagne à travers des intérêts monétaires ou l’utilisation de la guerre pour occuper l’île, Martí fait appel à la lutte armée, à la constitution d’une République en Armes.
La république cubaine doive changer le mode de vie colonial - quelque chose d’une plus grande portée que les formes du despotisme politique colonial - et à ouvrir une voie à la justice sociale, à toutes lumières, ce qui impliquait des transformations sociales radicales.
Ce fut un texte-clé dans un moment-clé de l'histoire continentale, quand la région se réinscrivait rapidement dans les circuits internationaux des mouvements du capital, déjà en transit vers sa phase monopoliste.
En un peu plus de quatre mille mots José Martí a réussi à concentrer une des analyses les plus lucides et rénovatrices sur les sociétés latino-américaines de son époque, à la fin du XIXe siècle. Notre Amérique.
Ce 28 janvier, nous nous rappellerons de l’authentique pensée et du legs indéniable de notre Apôtre à l’occasion du 163e anniversaire de sa naissance.
Le 24 juillet 1890, le président de la République Argentine, Miguel Juárez Celman, a nommé José Martí consul dans la ville de New York, un poste que le Cubain a occupé jusqu'à son renoncement le 11 novembre de l'année suivante.
Ses essais sont une fête de la raison. Comme des grands fleuves avec des images où la sagesse glisse sans opprimer, sans chercher à nous aveugler avec sa luminosité.
Le révolutionnaire cubain a exercé l’enseignement à plusieurs reprises au long de sa vie.
« La grande leçon de José Martí est son appel à l'unité continentale face au géant aux bottes de sept lieues. » Hugo Chávez
Ivette Cepeda nous fait revenir à l'époque des bons chanteurs qui savaient s'approprier de ses auditeurs.
Le projet révolutionnaire de José Martí a exercé une influence décisive et systématique dans l'histoire cubaine.
Les clés de Martí continuent à être pertinentes pour analyser l’épopée de l’Indépendance Hispano-américaines.
La première et seule visite de José Martí au Venezuela et en Amérique du Sud est une étape importante dans sa vie et dans le développement de sa pensée.
José Martí a dédié pleinement sa vie à la patrie.
Les chroniques de José Martí sur les Etats-Unis sont considérées comme le début du courant moderniste dans l'histoire des lettres hispano-américaines.
L’essai intitulé Nuestra América (Notre Amérique), sous la signature de José Martí, a été publié le premier janvier 1891 dans la La Revista Ilustrada de Nueva York.