IIIIIIIIIIIIIIII
Poésie de Cintio Vitier
Par Cintio Vitier Traduit par Carmen Calzadilla & M.F. Allamand
On publie le poème "La feuille". Un hommage au poète cubain.
Illustration par : Leopoldo Romañach

La feuille

Cette invitation est invitation
à un saut dans le vide

Cette blancheur n’est pas celle
de la chair ni de l’âme
(ni de l’esprit) mais celle de la
pensée

Cette mesure n’est
Ni finie ni infinie elle n’est que
mesure

Cette provocation est une provocation
à naître de nouveau (non à renaître)

Naître sans passé ni lendemain
mourir pour la caducité

Vivre la caducité

Berceau et tombe d’un dieu qui n’est pas né

Cette feuille est la compagne la plus terrible

Prunelle du cœur

(Mars roi 99)

Traduit par Carmen Calzadilla & M.F. Allamand

POÉSIE CUBAINE 1980-⁠2000
BACCHANALES N 24
Revue de la Maison de la Poésie
Rhône-⁠Alpes