IIIIIIIIIIIIIIII
Maurice Renoma expose pour la première fois dans l'île
Par Juventud Rebelde Traduit par Alain de Cullant
Cette exposition est née de l’échange entre le célèbre dessinateur, scénographe et photographe français Maurice Renoma et le scénariste, réalisateur et producteur israélien Enrique Rottenberg à laquelle s’est joint l’artiste cubain Carlos Quintana.
Illustration par : Ana María Reyes

« Cuba est un pays photogénique par excellence. Je n'ai pas arrêté de prendre des photos depuis mon arrivée. J'en ai pris tellement que cela me prendra du temps pour les sélectionner. Je veux les exposer à Paris et montrer la réalité de ce peuple avec celles-ci ». Ce sont les dires du célèbre dessinateur, scénographe et photographe français Maurice Renoma lors d’une rencontre dans la Fábrica de Arte Cubano (FAC), où il a exposé pour la première fois dans l'île.

 

Au moyen du titre RQR, cet artiste reconnu dans le monde pour avoir influencé la mode en créant des lignes directrices depuis les années 1960 jusqu’à nos jours, établit son premier dialogue avec les cubains. Et il le fait à travers la photographie, car depuis le début des années 1990 il a commencé à se passionner pour cette autre forme d'expression. C'est pour cette raison que ses appareils photographiques l'accompagnent lors de ses voyages. Il s’agit d’un artiste pour qui la vie elle-même est le sujet principal de ses clichés. Sa première rencontre avec l'île a eu lieu il y a six mois. Il a visité la Photothèque de Cuba et la FAC, où il a rencontré par hasard Enrique Rottenberg (possédant une carrière importante dans le cinéma israélien en tant que scénariste, réalisateur et producteur), qui vit à Cuba depuis 1993, où il a alors commencé son œuvre prolifique en tant que photographe.

 

Cette exposition est née de l’échange entre les deux, à laquelle s’est joint ensuite notre Carlos Quintana, qui intervient avec ses peintures sur les photographies de Renoma et de Rottenberg. Selon leurs dires, la rencontre entre les trois artistes a été comme un éclair, ils ont immédiatement réalisé le besoin et le goût de dialoguer et ils ont conçu cette exposition intitulée RQR, à partir des initiales de leurs noms de famille, qui a été inséré dans le programme du Mois de la Culture Française à Cuba.

 

« Ce fut assez rapide et dynamique. Nous avons eu peu de temps pour préparer l'exposition, qui, nous l'espérons, soit pour tous les goûts et le plaisir de beaucoup. Je suis très heureux de faire partie de cette collaboration. Connaître des artistes comme eux donne de nouvelles énergies et une nouvelle inspiration », a souligné l'homme qui a visité une grande partie du monde durant des décennies et rencontré de notables personnalités, dont John Lennon.

 

« Cet endroit est inspirateur et nous sommes venus avec l'idée d’apporter une partie de la culture française. La communication entre les peuples, et en particulier la culture, est essentielle pour l'avenir et le destin de Cuba et de n’importe quel pays du monde », a déclaré Renoma en se référant à un projet comme FAC, où tous les arts convergent comme dans un grand chapiteau, comme le rêvait le grand Federico García Lorca.

 

Imprimées à Paris et en Israël, les photos incluses dans l'exposition ont été choisisses par Carlos Quintana avec une totale liberté. « Ils me les ont envoyées et je les ai travaillées », a commenté ce créateur dont l’œuvre se caractérise pour être spontanée, transgressive et intuitive.

 

Avec RQR, qui peut être appréciée jusqu'au 30 septembre, ces artistes ont voulu créer une correspondance artistique autour de trois réflexions sur l'humanité. Le résultat est impressionnant et confirme une fois de plus le génie de chacun, magnifié en unissant leurs talents dans la poursuite d’un même objectif. En plus du travail de Quintana avec les photos dans la FAC, une installation scénographie créée à partir de matériels récupérés est montrée.

 

En plus, le public a pu apprécier, dans la galerie Habana, une sélection de photos réalisées durant la carrière de Renoma, qui a exposé dans plus de 150 galeries de nombreux pays.