IIIIIIIIIIIIIIII
Lettres de Cuba: Septembre 2017
Par Martha Sarabia Romero Traduit par Alain de Cullant
Ce numéro est illustré avec les œuvres de l’artiste cubain Rafael Zarza.
Illustration par : Rafael Zarza

Lettres de Cuba est déjà en ligne avec le neuvième numéro de 2017.

Rencontre publie l’article  À un demi-siècle de Cent ans de solitude de Graziella Pogolotti  L’intellectuelle cubaine souligne que cette œuvre propose une lecture métaphorique de l'histoire en Amérique.

D’autre part, le chercheur et journaliste français Salim Lamrani présente 50 vérités sur Gabriel García Márquez. Il a affirme que Gabriel García Márquez restera probablement dans l'histoire comme étant l'écrivain le plus universel du XXe siècle.

Lettres offre des extraits du roman Cent ans de solitude, traduit en 1968 par Claude et Carmen Durand pour l’Editeur Seuil.

En Interview la journaliste Mireya Castañeda converse avec  Alejandro Gumá, vice-président commercial de l'Institut Cubain de la Musique et Mabel Castillo, directrice du développement artistique de l'ICM à propos du

Deuxième  Forum International de la Musique Primera Línea. L'objectif de cet événement est de montrer ses caractéristiques aux professionnels internationaux, d'une manière générale et ponctuelle.

Trésors nous invite à découvrir la beauté singulière de Las Terrazas. L’ensemble touristique Las Terrazas est une expérience rurale de développement soutenable situé dans la Réserve de la Biosphère Sierra del Rosario, dans la municipalité de Candelaria, province d'Artemisa.

Arts rend hommage à Rita Montaner. L’intellectuel Miguel Barnet souligne que : « Tout le monde sait que Rita Montaner a été qualifiée comme la Única pour ses talents artistiques extraordinaires et parce que, comme personne, elle a inauguré dans le monde de l’art des genres le pregón-son et le théâtre musical, avec des œuvres comme Niña Rita, d'Ernesto Lecuona et d’Eliseo Grenet en 1927. »

Le journaliste Lino Betancourt Molina offre quelques détails pour essayer de répondre à la question  Enfin ... où a été composé El manisero ? Il y a tellement de versions différentes sur la chanson El manisero, qu'à ce stade on ne sait pas exactement où Moisés Simons a créé cette célèbre clameur d'un vendeur ambulant de l’exquise graine torréfiée.

Lire Martí propose de la poésie de l’Apôtre. Tiré de José Martí. Vers Libres. Édition bilingue établie par Jean Lamore. Prologue de Cintio Vitier.

Ce numéro est illustré avec les œuvres de l’artiste cubain Rafael Zarza.