IIIIIIIIIIIIIIII
Lettres de Cuba: Octobre 2019
Par Martha Sarabia Romero Traduit par Alain de Cullant
Cette édition est illustrée avec les ouevres de l'artiste cubain Leopoldo Romañach.
Illustration par : Leopoldo Romañach

 
 

La revue Lettres de Cuba est déjà en ligne avec son dixiéme numero. Cette édition est illustrée avec les ouevres de l'artiste cubain Leopoldo Romañach.

Rencontres dedie sa section à cet artiste exceptionnel de la main de Eduardo Abela; Gaston Baquero et Antonio Gattorno.
 
Eduardo Abela souligne que le maître a plasmé sur toiles, tremblantes même par la vibration de ce pinceau, l'impulsion d'une âme amoureuse des beautés de la nature.
 
Dans Le mystère de Leopoldo Romañach, Gaston Baquero dit qu'il était le Maître, surtout, parce qu'il n'a jamais eu l'intention de faire de son enseignement une clôture d'acier pour l'esprit des jeunes.
 
Pour sa part  Antonio Gattorno affirme que: "Avoir été disciple de Leopoldo Romañach et être sorti de la Classe de Couleur, était non seulement l'orgueil, mais aussi une garantie pour l'avenir de ce nouvel artiste.
 
Lettres propose de la Poésie de Cintio Vitier, le poème La feuille.et l'article Le soutien de Hugo aux femmes de Cuba de Monique Peainchau publié à  Empreintes-Huellas.
Victor Hugo, en exil à Guernesey de 1851 à 1870, « dans un coin perdu de la Manche », exprime sa solidarité pour Cuba, qui vient de commencer sa guerre d'indépendance contre l'Espagne.

En Interview notre collaboratrice Susana Méndez Muñoz converse avec le musicien Gerardo Alfonso à propos de son livre dedié à La Havana

Trésors devoile l'influence des pirates et des corsaires dans la fondation de Matanzas. Selon Wilfredo Alayon, sa géographie et sa proximité avec la capitale de l'île ont attiré
l'attention des pirates et des corsaires rôdant dans la région à la recherche de prises maritimes ou pour faire de la contrebande avec les habitants.

Arts offre quelques details de la vie et l'ouevre des artiste et patriotes  Guillermo Tomas et Ana Aguado
 
La chercheuse Maria Caridad Pacheco González raconte que les célèbres musiciens Guillermo Tomas Bouffartigue et Ana Aguado y Andreu ont organisé des représentations visant à recueillir des fonds pour le Parti Révolutionnaire Cubain, un geste que José Marti a remercié pour son importance et sa signification.
 
Nous invitons au lecteur à decouvrir qui est le véritable auteur de la Guantanamera.

Lire Martí edite la huitième partie et finale de Chroniques françaises de José Martí de Jacques-François Bonaldi.
 
Je me suis surtout efforcé de souligner l'originalité de Marti, de montrer combien, quel que soit le thème qu'il traite, il est absolument personnel, capable de dire ce que personne n'avait dit avant lui.
 
Un petit "Tour de France" à travers les "Scènes européennes" de José Marti (20 août 1881-23 mai 1882), c'est le titre de la conférence donnée le 28 mai 2018 à La Havane, pour Empreintes-Huellas et l'Alliance française, par Jacques-François Bonaldi. Qui une nouvelle fois manifeste son érudition "Martienne" : cette conférence n'est qu'un bref aperçu du gigantesque travail de recherche et d'analyse sur Marti, qui restera à publier un jour...