IIIIIIIIIIIIIIII
 Lettres de Cuba: Novembre 2017
Par Martha Sarabia Romero Traduit par Alain de Cullant
« Ce fut hier, 28 octobre, que les Etats- Unis acceptèrent solennellement la statue de la Liberté, que le peuple de France leur a offerte, en souvenir du 4 juillet 1776, jour où ils proclamèrent leur indépendance, conquise sur l´Angleterre avec laide du sang français. »

La revue Lettres de Cuba est déjà en ligne avec l’onzième numéro.

Rencontre propose l’article Les couleurs de l'automne de Graziella Pogolotti.  Pour les Cubains, septembre a une couleur spéciale,  les uniformes scolaires envahissent à nouveau les rues.

La prestigieuse chercheuse cubaine souligne : « L'accès universel et gratuit à l'éducation est l'une des réalisations de la Révolution Cubaine universellement reconnue. Au cours des 60 et 70 du siècle dernier, il a eu une dynamique sociale des changements dans la société qui n'a pas d'antécédents historiques équivalents. »

D’autre part, Les cyclones, craintes et croyances de Marta Hernández aborde l’interprétation de diverses cultures sur ce phénomène météorologique.

L'image paradisiaque de notre région géographique devient un enfer terrifiant quand les vents des ouragans transforment les placides eaux de la mer en tourbillons violents, dévastant tout ce qu'ils trouvent sur son passage.

L'oralité apporte jusqu’au XXIe siècle des croyances et des légendes autour de ces phénomènes météorologiques que beaucoup décrivent comme des monstres aériens nés en mer.

En Interview  la journaliste Nahela Hechavarría a conversé  avec Pepe Menéndez, chef du dessin de la Casa à propos de Alfredo Juan González Rostgaard   et de sa relation avec l'institution.

En 2017, profiter du 50e anniversaire de la création de l’une des affiches cubaines les plus connues, qui a accompagné un événement sans précédent sur l'île, le Festival de la Chanson de Protestation (Casa de la Américas, 1967), est aussi l'excuse parfaite pour honorer le grand dessinateur cubain et auteur de cette affiche, Alfredo Rostgaard.

Lettres publie un extrait du roman  « Le vieil homme et la mer »  de l’écrivain nord-américain Ernest Hemingway. Dans un de passage de cette œuvre, le Prix Nobel de Littérature offre la description suivante :

[...] Un ouragan, cela se flaire de loin. Si l’on est en mer, on peut observer les signes dans le ciel plusieurs jours à l’avance.  […]

Le roman Le vieil homme et la mer [The Old Man and the Sea] a eu sa première parution en 1952, traduit par Jean Dutourd, Éditeur : Gallimard. La nouvelle traduction Trad. de l'anglais (États-Unis) et préfacé par Philippe Jaworski a été publiée dans  la Collection Du monde entier, Gallimard.

Trésors dévoile les détails à propos de la découverte d’un récit d'Hemingway écrit à l'âge de 10 ans. Selon  ANSA un récit jusque-là inconnu de l'écrivain étasunien Ernest Hemingway réapparaît après le passage de l'ouragan Irma en Floride.

Il s’agit d’un manuscrit écrit par Hemingway quand il avait à peine 10 ans. C'est un récit écrit avec une calligraphie infantile, daté du 8 septembre 1909.

La Finca Vigia : le paradis havanais d'Ernest Hemingway de Maya Quiroga est une invitation à visiter cet endroit. Les spécialistes de l’œuvre d’Ernest Hemingway disent qu’il a connu Paris, l’Espagne et  l'Afrique, qu’il a vécu à Key West aux États-Unis, mais, sans aucun doute, Cuba a été l'un de ses lieux préférés pour alimenter son imagination et pour écrire quelques-unes de ses meilleures œuvres littéraires.

Arts  offre les témoignages recueillis par la journaliste Adalys Pérez Suárez, du peintre, sculpteur et céramiste José Rodríguez Fúster (Caibarién, 1946), le créateur d'un monde magique à Jaimanita, un village de pécheur à l’ouest de La Havane où trois peintures murales de Fúster ont été détruites par les inondations côtières durant le passage de l’ouragan Irma.

À propos de la Tricontinentale : Souvenir pour Rostgaard de Pedro de la Hoz aborde les origines de  la revue Tricontinentale que reflétait la résonance de la vague révolutionnaire qui augmentait dans les pays du Tiers Monde, ses principes théoriques et la portée des résultats des mouvements de libération nationale et les luttes anti-impérialistes de l'époque et l'empreinte de celui ayant contribué que la revue, du point de vue visuel, attire ses lecteurs potentiels comme un aimant : Alfredo González Rostgaard

La radio cubaine : le patrimoine vivant et culturel de la nation de Bruno Suárez affirme que :  « La radio cubaine fête son 95e anniversaire en 2017, sa fondation a été instituée définitivement le 22 août 1922 et  Luis Casas Romero est  le pionnier de ce média dans le pays.

Lire Martí publie de Notre Apôtre la deuxième partie de Fêtes de la Statue de la Liberté.

« Ce fut hier, 28 octobre, que les Etats- Unis  acceptèrent solennellement la statue de la Liberté, que le peuple de France leur a offerte, en souvenir du 4 juillet 1776, jour où ils proclamèrent leur indépendance, conquise sur l´Angleterre   avec l`aide du sang français. »