IIIIIIIIIIIIIIII
Lettres de Cuba: Juillet 2020
Par Martha Sarabia Romero Traduit par Alain de Cullant
Nous dédions cette édition au 505e anniversaire de la fondation de la ville de Santiago de Cuba.
Illustration par : artistes cubains

La revue Lettres de Cuba est déjà en ligne avec le septième numéro de l’année 2020. Nous dédions cette édition au 505e anniversaire de la fondation de la ville de Santiago de Cuba. Les lecteurs peuvent également  apprécier les œuvres de l’illustration de la publication.

À cause de la COVID 19,  la 40ème édition de la Fiesta del Fuego ou Festival des Caraïbes à Santiago de Cuba, a été reportée pour une date similaire mais de 2021.

Orlando Vergés, directeur de la Maison des Caraïbes, a fait connaître la décision et un programme qui vise à adapter les préparatifs quand la célébration aura lieu.

Comme on se souviendra, cette Fiesta del Fuego 2020 avait été dédiée à la culture populaire et au peuple du Belize, une dédicace qui se maintient pour 2021.

En outre, cette année, le Festival des Caraïbes arrive à son 40e anniversaire, sans interruption. Mais la pandémie du COVID-19 a été forte que les événements naturels et les situations spéciales à Cuba qui n’ont jamais arrêter la fête caribéenne.

La fête ayant la plus grande convocation étrangère dans le pays n’a pas de sens sans les représentants populaires des pays de la région, a ajouté M. Vergés.

Toutefois, l’éphéméride ne sera pas négligée car un programme d’activités adapté à la situation du COVID-19 sera organisé en hommage aux quatre décennies de la Fiesta del Fuego, du 3 au 9 juillet à venir.

Lorsque la célébration de la région des Caraïbes aura lieu en 2021, le numéro 40 du Festival sera maintenu et coïncidera avec les quatre décennies de la Maison des Caraïbes parce que contrairement à ce qui se passe habituellement, dans ce cas, c’est la célébration des cultures d’origine caribéenne en 1980 qui a conduit à la fondation de l’institution en 1981.

Rencontre nous invite à parcourir des endroits emblématiques de Santiago comme le parc Céspedes, considéré le cœur de la ville. Selon María Elena López Jiménez, des légendes et des événements essentiels sont nés autour du parc dans l’histoire de la ville de Santiago de Cuba, autrefois capitale de Oriente 

En face du parc,  nous trouvons la Mairie de Santiago de Cuba fondée par Diego Velázquez en 1516. Raquel Castro Milán souligne  que ce bâtiment a accueilli des traditions telles que la fête du drapeau établie par Emilio Bacardí. Sur son balcon central, Fidel Castro a prononcé des discours importants.

D’autre part, Marlene Montoya Maza affirme que, dans l’imaginaire des habitants de Santiago de Cuba, la Place de Marte est la porte d’entrée du Centre Historique de la ville, où se trouve le noyau de la ville, fondée en juillet 1515.

En Interview, le journaliste Yunier Riquenes García converse avec Olga Portuondo Zúñiga, Prix National des Sciences Sociales.

Chercheuse dans les archives d’ici et d’ailleurs, Olga Portuondo Zúñiga fait des livres sur la ville et les hommes qui ont laissé des empreintes indélébiles en elle, elle sauve l’histoire de Santiago de Cuba dans son intégralité.

Lettres publie Chant nègre de Cuba du poète espagnol Federico Garcia-Lorca, Poème apparu dans le livre Poète à New York. Poésies III, 1926-1936 et traduit par Pierre Darmangeat.

Nous rendons hommage à  Eliseo Diego lors du centenaire de sa naissance avec la publication de  trois poèmes recueillis dans le livre  L’obscure splendeur. Edition de la Différence, Orphée. 1996. Choix, traduction de l’Espagnol (Cuba) et présentation par Jean-Marc Pelorson.

Ce grand poète cubain fait partie d’une grande famille d’écrivains et de musiciens: sa femme, Bella García Marruz, son fils Eliseo Alberto (Lichi) (1951-2011), sa fille Josefina de Diego (Fefé), son beau frère, Cintio Vitier (1921-2009), sa belle soeur Fina García Marruz (1923), ses neveux musiciens Sergio Vitier (1948-2016) et José María Vitier (1954).

Eliseo Diego, Cintio Vitier, Virgilio Piñera (1912-1979) étaient parmi les fondateurs de la revue Orígenes, dirigée par José Lezama Lima (1910-1976) et José Rodríguez Feo (1920-1993). Quarante numéros furent publiés entre 1944 y 1956. C’était la publication culturelle cubaine la plus importante de cette époque.

Eliseo Diego a obtenu le Prix national de Littérature de Cuba en 1986 et le Prix Juan Rulfo de littérature latino-américaine pour l’ensemble de son œuvre poétique en 1993.

Notre collaboratrice Carmen Suárez León propose Lectures françaises de José Martí : L’abbé Constantin, de Ludovic Halévy (XV)

Dans l’une de ses Scènes européens écrites pour le journal de Caracas La Opinión Nacional en 1882, José Martí offre une rubrique sur l’une des nouveautés les plus notables de la production littéraire de l’époque à Paris.

Dans Trésors  nous allons découvrir la majestueuse maison de Don Diego Velázquez, accueillant maintenant le Musée de l’environnement historique cubain. La maison de Don Diego Velázquez, dans le cœur de Santiago, est connue pour être parmi les plus anciennes  construites  par les espagnols en Amérique.

Le Conservateur de la ville de Santiago de Cuba,  Omar López Rodriguez, présente La Cathédrale de Santiago de Cuba. Une pièce exceptionnelle du patrimoine cubain.  C’est la quatrième cathédrale de Cuba, ayant plus de 200 ans d’existence, a montré trois images différentes : elle a été baroque (1818-1852), néoclassique (1852-1922) et éclectique (1922-aujourd’hui).

Arts propose l’article Les carnavals de Santiago de Cuba : tradition et modernité de Rafael Lam. Le carnaval de Santiago a quelques particularités, telles que la date de célébration du 25 juillet par coïncidence avec plusieurs fêtes du calendrier catholique et, d’autre part, pour l’important rôle politique et économique de cette ville.

Il faut souligner que parmi les mesures de prévention contre la COVID 19 les carnavals n’auront pas lieu cette année. Par contre depuis leurs maisons, le septuor Santiaguero envoie un message d’amour, de paix et de solidarité à tous les cubains et au monde touchés par cette pandémie.

Le journaliste Ricardo Alonso Venereo affirme que le Septeto Santiaguero, qui célèbre cette année 2020 sa 25e année de fondation, continue de communiquer et d’interagir avec son public et ses admirateurs à partir des réseaux sociaux », Ils sont offert un concert en ligne depuis la Casa de la Trova, dans leur Santiago de Cuba.

Parmi d’autres activités, on trouve l’achèvement d’un documentaire réalisé par David Hernández, qui accompagnera l’album des 25 ans, un livre et deux clips vidéo. Un DVD est également en postproduction

Le compositeur, producteur et leader du septuor Santiaguero, Fernando Dewar  a exprimé que le album 25e anniversaire s’agira d’un parcours des thèmes essentiels du répertoire discographique de septuor depuis 1995, incluant des titres des cinq premiers albums enregistrés avec la maison de disque espagnole Nubenegra et ce sera leur cadeau au peuple de Cuba quand on aura vaincu le COVID-19 ».

Lire Martí édite la septième  partie de l’Introduction au roman Lucía Jerez de Maria Poumier spécialiste d’histoire et de littérature latino-américaine et publiée par Éditons Patiño, Genève, Suisse, 2003.

« La première question qui vient à l’esprit est celle de la place de ce roman dans la tradition romanesque de l’Amérique latine. »