IIIIIIIIIIIIIIII
Lettres de Cuba: Janvier 2019
Par Martha Sarabia Romero Traduit par Alain de Cullant
Lettres de Cuba: Janvier 2019

La revue Lettres de Cuba est déjà en ligne avec le premier numéro de l’année 2019 fêtant le 15e anniversaire de cette publication apparue pour la première fois en Janvier 2004.

Pendant toutes ces années le premier jour de chaque mois un nouveau numéro illustré avec des œuvres des artistes cubains et des amis étrangers a été mis en ligne. Des articles et des interviews des plus prestigieux intellectuels cubains ont été publiés. La section Lire Martí a diffusé l’œuvre de notre Apôtre grâce aux traductions de Jacques François Bonaldi  et Jean Lamore.. Notre équipe de rédaction voudrait remercier nos collaborateurs et nos artistes car sans leurs œuvres notre travail n’aurait pu se faire. À notre directrice Dr Carmen Suárez pour nous avoir transmis ses connaissances avec modestie étant un exemple  d’intellectuelle engagée avec son temps. Nous adressons une félicitation au conseil éditorial, à Yoana Izquierdo pour l’édition et le travail  dans les réseaux sociaux et à ceux qui ont travaillé avant avec nous. Des congratulations spéciales à Jorge Luis Rodriguez Aguilar, notre directeur artistique et à notre traducteur Alain de Cullant, grâce à eux et à la direction de Cubarte, cette publication a été possible durant ces 15 ans.

Rencontre ouvre la section avec l’article Être disciple de José Marti, c’est être patriote de Yisel Martinez Garcia. À l’occasion de 166e anniversaire de sa naissance, José Marti est l’incarnation d’un modèle d’être humain, qui reste une utopie.

D’autre part, Luis Ramón Campo Yumar nous offre les détails sur le dernier anniversaire de José Martí dans le restaurant Delmonico’s -établi entre 1876 et 1899 sur la 5e Avenue et la 26em Rue de New York- étant  le lieu où des amis de Martí lui ont offert un repas pour son du  anniversaire.

Lettres publie Lectures françaises  de José Martí: Edouard Fournier: Le Vieux-Neuf (IX) de Carmen Suárez. Le livre Le Vieux Neuf d'Édouard Fournier étudie l'origine de nombreux produits les cherchant sous les plus diverses latitudes, pour démontrer qu'ils ont été réinventés car ils n'ont pas été pris en compte à d'autres moments.

En Interview le journaliste José Leandro Garbey Castillo converse avec  Teresa Zayas Lay qui a restauré la collection personnelle de livres de l’Apôtre.

Dans Trésors  Luís Hernández Serrano pose une question très intéressante,  Martí est-il né dans La Cabaña ?

Des indices dans le dossier militaire du père de l'Apôtre, trouvé en Espagne, ont alimenté le débat sur le lieu où le Héros National est né le 28 janvier 1853 car, on affirme que ce fait transcendantal de l'histoire nationale a eu lieu dans une petite maison de la rue de Paula.

Arts présente José Martí et la musique de Fernando Rodríguez Sosa. Il s’agit d’une critique littéraire de l’œuvre José Martí y la música, du chercheur et essayiste Salvador Arias García. Le livre propose une approche à un sujet insuffisamment analysé par ceux qui se sont consacrés, au fil du temps, à étudier la vie intellectuelle du Maître,  la relation enrichissante maintenue par José Martí avec la musique, ce qui est évident si l’on examine beaucoup de ses textes en prose et en vers.

Víctor Pérez-Galdós Ortiz souligne que dans le second numéro de la revue L’Âge d’Or, qui a circulé en août 1889, José Martí a inclus une œuvre intitulée « Musiciens, Poètes et Peintres », dans laquelle il présentait des considérations significatives sur d’éminents créateurs, de grand prestige universel, dans ces manifestations artistiques, prenant en compte de ce qui a été reflété dans un livre de Samuel Smiles.

Lire Martí propose Le père Las Casas, publié dans la revue L’Âge d’Or.

Ce numéro est illustré avec les œuvres de l’artiste cubain José Felipe Hernández Vargas.