IIIIIIIIIIIIIIII
Lettres de Cuba: Avril 2017
Par Martha Sarabia Romero Traduit par Alain de Cullant
Avec un profond chagrin nous avons reçu la nouvelle du décès de notre collaborateur et membre du conseil éditorial le Dr. Salvador Arias, nous exprimons nos condoléances à sa famille et ses amis.
Illustration par : Tomás Sánchez

Avec un profond chagrin nous avons reçu la nouvelle du décès de notre collaborateur et membre du conseil éditorial le Dr. Salvador Arias, nous exprimons nos condoléances à sa famille et ses amis.

Rencontre propose l’article Le Mexique, charmant et aimé  de  Graziella Pogolotti. La chercheuse souligne que « L’arrogance des riches se soutient dans une ignorance pathétique. Les habitants du Mexique préhispanique ont légué au monde une culture d’une richesse infinie. Le musée d’anthropologie de la capitale du Mexique n’a rien à envier aux valeurs conservées dans le Louvre et dans le Prado.  Elle affirme que « Être avec le Mexique lors du moment difficile est notre engagement envers le plus fécond de la tradition de Martí. »

Onaisys Fonticoba Gener  aborde la vie et l’œuvre du théologien, écrivain, journaliste et  militant brésilien Carlos Alberto Libânio Christo, Frei Betto.

Leonardo Depestre Catony dans son article Pablo Lafargue, le gendre de Santiago de Cuba de Kart Marx affirme que « Le nom Paul Lafargue est plus connu en Europe qu’à Cuba. » Une encyclopédie abordant le développement des idées marxistes lui réserve un espace et il figure également dans les biographies écrites sur Karl Marx.

Lettres propose un fragment du livre L’Empire de la surveillance d’Ignacio Ramonet. Ce livre a été présenté en espagnol par son auteur lors de la Foire Internationale du Livre de La Havane.

Dans Interview le cinéaste et acteur Jorge Perugorría  exprime « Les habitants de Gibara sont les étoiles du Festival » Le Festival du Cinéma Pauvre de Gibara, maintenant Festival International de Cinéma de Gibara (FIC Gibara), se prépare une nouvelle fois à retourner dans la Villa Blanca, qui a fêté récemment son 200e anniversaire.

Humberto Solás a créé ce festival avec un esprit interactif,  il a convoqué des peintres, des musiciens, des écrivains, des photographes à Gibara, tous les arts et l’esprit que nous voulons maintenir et assurer la continuité.

Trésors invite à apprécier  la collection d’Art Universel du Musée National des Beaux-arts dont la peinture européenne est la plus importante dans cet édifice du musée et elle est représentative quant à son ordre chronologique, stylistique et par écoles.

Arts célèbre le 75e anniversaire de Flora Lauten. La dernière Miss Cuba, fondatrice de la compagnie Teatro Buendía. La journaliste Marilyn Garbey aborde le travail de ce maître des jeunesses théâtrales qui maintient intact la transparence de ses yeux clairs et de sa passion pour le théâtre. Flora Lauten a donné naissance à une grande famille de théâtre qui a suivi ses plus grandes leçons : lire la capacité pour ne pas se contenter de ce qui est appris, sa soif pour les recherches des langages théâtraux, la façon de prendre des risques pour communiquer avec le public, sa lucidité de se plonger dans les problèmes humains et sociaux.

Lisday Martínez Saavedra nous approche à la création artistique  de Tomás Sánchez. Son œuvre est centrée sur la relation de l’homme avec son environnement, la jouissance de l’harmonie, la méditation, mais aussi un lieu où vider les peurs, les désirs, les angoisses et les frustrations. Un art où l’artiste exprime ses préoccupations.

La Tumba Française  « La Caridad de Oriente » a fêté son 155e anniversaire le 24 février et ses membres continuent à donner une preuve de résistance culturelle, reconnue par l’Unesco, la déclarant Patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité en 2003.

Lire Martí publie de notre Apôtre la  quatrième partie et fin  de son essai Notre Amérique, traduit et annoté par Jacques-François Bonaldi.

Ce numéro est  illustré avec les œuvres de l’artiste cubain Tomás Sánchez.