IIIIIIIIIIIIIIII
Le Manifeste de Montecristi, pour la souveraineté de Cuba
Par Rocío Fernández Traduit par Alain de Cullant
Le document officiel du Parti Révolutionnaire Cubain fondé par José Martí en 1892 - contient les principales lignes directrices quant à l'organisation de la guerre pour l'indépendance de l'île caribéenne en 1895, également connue comme la Guerre Nécessaire.
Illustration par : artistes cubains

Signé par José Martí et Máximo Gómez le 25 mars 1895 en République Dominicaine, le Manifeste de Montecristi constitue un document précieux dans le processus de lutte pour la libération de Cuba.

L’écrit – considéré comme le document officiel du Parti Révolutionnaire Cubain fondé par José Martí en 1892 - contient les principales lignes directrices quant à l'organisation de la guerre pour l'indépendance de l'île caribéenne en 1895, également connue comme la Guerre Nécessaire.

Selon les notes historiques, le document reflète également l'amitié et l'amour envers la patrie de Martí et Gómez, fraternisant pour une cause : atteindre l'indépendance du pays de la couronne espagnole.

Le Manifeste de Montecristi expose les raisons qui justifiaient et exigeaient la libération de l'île : « la guerre de l'indépendance de Cuba, (...) est un événement d'une grande portée humaine et un service opportun que l'héroïsme judicieux des Antilles prête à la fermeté et au traitement équitable des nations américaines, et à l'équilibre toujours hésitant du monde ».

En outre, le manuscrit expliquait que la confrontation n'était pas contre l'espagnol mais contre le régime colonial qui plongeait Cuba dans la pauvreté et freinait toute possibilité pour son développement futur.

« La guerre n'est pas contre l'espagnol, qui, dans l'assurance de ses enfants et dans l'observance de la patrie qui se gagnent pourra jouir, respecté et même aimé, de la liberté, qui seulement vaincra ceux qui sortent, imprévoyants, du chemin ».