IIIIIIIIIIIIIIII
La radio cubaine : le patrimoine vivant et culturel de la nation
Par Bruno Suárez Traduit par Alain de Cullant
La radio cubaine fête son 95e anniversaire en 2017. Sa fondation a été instituée définitivement le 22 août 1922 et Luis Casas Romero est le pionnier de ce média dans le pays.

La radio cubaine fête son 95e anniversaire en 2017. Durant des décennies on a assumé comme date de fondation le 10 octobre 1922, quand le président de la République, Alfredo Zayas Alfonso a inauguré la PWX, la station de radiodiffusion de la Cuban Telephone Company.

 

Cette inauguration marquée par la présence étasunienne à Cuba, a été suivie d'un discours en anglais prononcé par Zayas lui-même, qui a ensuite été traduit pour ses compatriotes dans la langue de Cervantes.

 

Le discours pourrait être entendu aux États-Unis, il a donc été considéré comme la première émission radiophonique « télécommandé » à Cuba, un terme utilisé dans le milieu pour désigner les transmissions depuis des lieux distants et vers eux.

 

Ce programme inaugural a compté la présence de musiciens et d'autres artistes de l'époque, des représentants authentiques de la culture nationale, mais le discours en anglais, selon le critère des historiens et des chercheurs, a un peu porté préjudice à l’auto-estime des gens de la radio, qui en ont souffert durant des années.

 

De manière digne, l’investigation et la recherche historique ont réussi à faire valoir la fondation de la radio à Cuba, en trouvant des sources vivantes et des archives de l'époque qui ont montré que la première transmission d’un programme organisé de radio dans le pays avait eu lieu durant l’année 1922, mais deux mois avant, le 22 août.

 

C'était le vétéran de l’Armée de Libération et le musicien Luis Cassa Romero qui, depuis un poste de radioamateur, avait diffusé ce signal depuis leur maison dans la rue Ánimas, entre les rues San Nicolás et Manríquez, en présence de ses enfants Luis et Zoila Casas Rodríguez.

 

Le fils de Casas Romero est devenu un technicien de transmissions de radio alors que Zoila est considérée, d'après le chercheur Oscar Luis López, la première présentatrice latino-américaine, selon ses écrits dans son livre La Radio en Cuba.

 

Dans ce texte est publié le scénario de cette première transmission qui a inclus le traditionnel « Coup de canon » de 21 heures et un bulletin de l'Observatoire National, lu par le propre Casas Romero.

 

Les antécédents de ce fait sont des donnés dans l’important mouvement des radioamateurs qui existait dans le pays durant les premières décennies du XXe siècle où l’on souligne des noms comme celui de l’asturien Manuel Álvarez (Manolín) qui, depuis la ville de Caibarién, a assumé systématiquement l'exercice de cette passion.

 

La fondation de la Radio à Cuba a été instituée définitivement le 22 août 1922 et la personne de Casas Romero établie comme le pionnier de ce média dans le pays. Cet homme de la culture, auteur de pièces anthologiques comme Carmela, Si llego a besarte ou El Mambí, a marqué un point de repère, d’où le fait que les chercheurs ont donné le nom « d’étape artisanale de la radio à Cuba » à cette période.

 

Le legs de Casas Romero a eu des répercutions dans les styles de la réalisation et dans la projection traditionnelle du média dans notre pays.   

 

La radio est aujourd'hui une entité vivante à laquelle on demande des informations immédiate et c'est, sans doutes, un patrimoine culturel où est archivé une partie importante de la mémoire de la nation.