IIIIIIIIIIIIIIII
L’histoire du Festival International du Nouveau Cinéma Latino-américain
Par Carlos Galiano Traduit par Alain de Cullant
Le Festival se proposait de promouvoir la rencontre régulière des cinéastes de l'Amérique Latine qui, avec leurs œuvres, enrichissent la culture artistique de nos pays.
Illustration par : Eduardo Roca CHOCO

« Chers frères aimés de Notre Amérique : à La Havane, capitale de Cuba, nous initions aujourd'hui, le 3 décembre 1979, le premier Festival International du Nouveau Cinéma Latino-américain ».

Avec ces paroles d'inauguration prononcées par Alfred Guevara, responsable et président du Festival, un rêve du cinéma latino-américain commençait à devenir une réalité.

Conçu comme une continuation des festivals de Viña del Mar (1967 et 1969), de Mérida (1968 et 1977) et de Caracas (1974), dans lesquels se sont donnés rendez-vous des films et des cinéastes représentatifs des tendances cinématographiques les plus de rénovatrices d’Amérique Latine, le Festival International du Nouveau Cinéma Latino-américain devenait la réponse définitive à la demande urgente d'un espace garantissant une rencontre systématique entre les cinématographies du continent et ses créateurs.

Comme l’exprimait sa première convocation, le Festival se proposait « de promouvoir la rencontre régulière des cinéastes de l'Amérique Latine qui, avec leurs œuvres, enrichissent la culture artistique de nos pays (…) ; assurer la présentation conjointe des films de fiction, des documentaires, des dessins animés et des actualités (…), et contribuer à la diffusion et à la circulation internationale des principales et plus significatives réalisations de nos cinématographies ».

Durant toutes ces années le Festival s'est proposé de reconnaître et de diffuser les œuvres cinématographiques qui contribuent, à partir de leur signification et de leurs valeurs artistiques, à l'enrichissement et à la réaffirmation de l'identité culturelle latino-américaine et caribéenne.

Annuellement, l'évènement convoque aux Concours de Fiction, de Documentaire et d'Animation, d'Opéras Primas, de Scénarios Inédits et d’Affiches. De plus, des rencontres et des séminaires sont organisés sur divers sujets d'intérêt culturel et, spécialement, cinématographique. De la même, le programme du Festival accueille un ample et représentatif échantillon du cinéma contemporain provenant du reste du monde.