IIIIIIIIIIIIIIII
Don Luis de Clouet, le Fondateur
Par Sabdiel Batista Díaz Traduit par Alain de Cullant
Don Luis Lorenzo de Clouet de Piettre était le Fondateur et le Gouverneur politique et militaire de la Colonia Fernandina de Jagua et de sa juridiction, nommé par sa majesté Fernando VII.

Don Luis Lorenzo de Clouet de Piettre était le Fondateur et le Gouverneur politique et militaire de la Colonia Fernandina de Jagua et de sa juridiction, nommé par sa majesté Fernando VII.

D’ascendance française né en 1766 à la Nouvelle Orléans, Il est venu à Cuba, en tant que lieutenant-colonel de l'infanterie, attaché à l’État-major de La Havane.

Le 1er janvier 1819, il proposa au Capitaine Général de l'île, Don José Cienfuegos y Jovellanos et à l'Intendant Don Alejandro Ramírez, de fonder une colonie dans la baie de Jagua, présentant un projet de colonisation qui fut accepté par ces autorités et officialisé le 8 mars de la même année, donnant début à la Fondation de la colonie, venant à Jagua, par le biais de Batabanó, en union de 46 colons français, le docteur D. Domingo Monjenié et l'arpenteur D. Domingo Dubroct, venant de Bordeaux. En arrivant à Jagua, ils se sont établis sur la rive de la rivière Saladito, très proche de l'endroit qu’occupait un village indien, où ils étaient logés dans des tentes de champagne et des bohíos ou cabanes des indigènes. Là, il commença à retracer l'endroit qu’occuperait la colonie.

Don Agustín de Santa Cruz et d'autres résidents de Jagua leur ont rendu visite le 19 avril avec l'intention d'indiquer l'opportunité de fonder la colonie dans la péninsule de Majagua, un site qui a été mis à leur disposition et l'offre a été acceptée le 22 avril 1819, selon l’acte décrété à cet effet, permettant à de Clouet de fonder la colonie Fernandina de Jagua, appelée ainsi en l'honneur du roi d'Espagne et conservant celui donné par les aborigènes à cette zone.

Le colonel de Clouet était un homme énergique, peut-être trop, mais dans ces circonstances, de telles conditions de caractère étaient indispensables pour réussir dans l’œuvre entreprise. Il a lutté contre de nombreuses difficultés. Lors de la fondation de la colonie, il ordonne à l’Enseigne de vaisseau Don Félix Flottón de tracer un plan où il signalait le lieu qu’occuperaient les édifices publics et les places. Il ordonna que les premières maisons, qui étaient de modestes maisons en torchis, soient édifiées au fond des parcelles, facilitant ainsi la construction de meilleurs édifices à l'avenir.

Lors d’une session ordinaire du Conseil municipal, l'ascension du fondateur au grade de Brigadier a été annoncée et, le 20 du même mois, le gouvernement a remis l’autorité à son fils, le Capitaine des lanciers Don Alejandro de Clouet, après avoir été relevé du poste de Gouverneur politique et militaire de la ville. Avec ce motif et en preuve d'affection, le Conseil municipal a accepté de placer les portraits du fondateur et de sa femme en face de ceux des rois, dont la valeur devait être versée à la proportion par les conseillers.

Le 3 mai 1843, les livres de l'hôtel de ville ont noté le titre de Castilla qui, avec le nom de Conte de Fernandina de Jagua a été accordé par la reine d'Espagne au brigadier Don Luis de Clouet comme preuve de combien sa majesté était reconnaissante des services importants dans la fondation de la Colonie.

Sa mort

Il a continué à résider à Madrid jusqu'à l'année 1848, où il est décédé, la nouvelle causant une tristesse profonde chez les habitants de la ville. Le conseil municipal, en hommage à l'illustre fondateur de Cienfuegos, a accepté qu’on lui fasse des obsèques dans l'église paroissiale. Cet événement a eu lieu le 18 décembre, avec une grande solennité, en présence de personnalités, présidé par le gouverneur, les autorités civiles et militaires de la ville et un grand nombre d’habitants.

Le transfert de ses restes

Le 22 avril 1956, dans le cas de la cérémonie tenue chaque année dans le parc Martí pour commémorer la Fondation de la Colonie, le Président de l'Ateneo rend public l'idée du transfert des restes du fondateur à notre ville. La mairie a accueilli favorablement l'initiative approuvée et parrainée par le maire de Cienfuegos, Reinaldo Pino Varas. De cette façon, ils rendraient un hommage posthume à son illustre mémoire et renforçaient les liens de fraternité entre Cuba et l'Espagne.

Les restes du fondateur sont arrivés à Cienfuegos le 3 août 1958. Le maire, l'évêque de Cienfuegos, le président de l'Ateneo et d'autres personnalités locales étaient présents à l’arrivée des restes à l'aéroport Jaime González. Les gens réunis dans le parc Martí ont solennellement accueilli l'avant-train d’artillerie avec les restes du Fondateur.

Le mausolée funéraire

Le 22 avril 2009, les restes de Don Luis de Clouet ont été transférés à leur lieu de repos définitif, après avoir été gardé durant plus de cinq décennies, d'abord dans un coffre de la banque, puis dans le musée provincial.

Le mausolée funéraire construit en son honneur est situé dans un lot de 6 à 4,30 mètres dans l'avenue de Los Pinos, en face du Mausolée des Martyrs du 5 septembre, dans le cimetière Tomás Acea.

Le projet a mérité le prix lors d'un concours parrainé en 1999 par l'Union des Architectes et des Ingénieurs de la Construction de Cuba (UNAICC), le Conseil de Développement de la Sculpture Monumentale et de l'Environnement (CODEMA) et le Pouvoir Populaire Municipal. L'équipe de la conception choisie a été intégrée par l'architecte Alexis Vilariño, le plasticien Frank Iraola et le sculpteur Carlos Valdivié, alors que l'exécution, réalisée dix ans plus tard, a été à la charge d'une équipe technique dirigée par l'architecte Iran Millán , l'ingénieur civil José Carlos Zerquera et les techniciens Magdalena de la Rosa, Omar Villazón et Heriberto de la Teja, ainsi que de Juan García, en charge des plaques.

Le monument funéraire de Don Luis de Clouet est de nature volumétrique. Il est intégré par une plate-forme comptant un escalier sur laquelle se dresse un monument de base triangulaire recevant et soutenant un carré avec une plaque, un tiroir et un ossuaire, orné de l'emblème de Cienfuegos ; le bord supérieur droit est surmonté d'une corniche où se trouve un relief de bronze symbolisant la fondation de la ville.

Nous connaissons tous l’œuvre de Clouet. Cienfuegos, depuis les premiers jours de la fondation, se place parmi les villes les plus importantes de Cuba, et s’il y a des points litigieux dans l’œuvre réalisée par le fondateur, il a bien gagné les excuses de nous tous, que nous avons reçu seulement des avantages grâce à sa ténacité. Il a dû surmonter de grands obstacles et vaincre de nombreuses difficultés qu’un homme moins tenace et actif aurait peut-être fait échouer. Notre ville est redevable à son fondateur.